L’évolution des techniques apicoles

88
Partager :

L’abeille fait partie des insectes qui existaient déjà de cela plusieurs millions d’année. Cette longue durée de vie et cette pérennité témoignent de la rare qualité de résistance et d’adaptation de cette espèce aux conditions sans cesse changeantes de son environnement. La récolte ainsi que la consommation humaine du miel voient ses débuts à l’époque préhistorique. Ce qui laisse entrevoir une grande évolution dans les techniques utilisées pour la cueillette du miel depuis ces temps anciens et longtemps après l’élevage des abeilles dite l’apiculture.

L’apiculture dite « fixiste »

technique apicoleC’est une technique apicole des temps anciens. Cependant, on peut encore retrouver ce genre de pratique dans certains pays d’Afrique et d’Asie. La technique consiste à capturer un essaim sauvage et à mettre les insectes à l’intérieur d’un panier, d’un tronc d’arbre ou encore d’une caisse. La méthode est ensuite de laisser faire les abeilles dans leur mode de construction de leurs rayons à partir de leur propre initiative et selon leurs idées comme si elles étaient dans la nature sans l’empreinte de l’homme. Les abeilles liaient alors leurs gâteaux de cire sans aucune symétrie précise ni aucune possibilité de manipulation humaine. Le résultat est que l’homme devra procéder à la destruction de l’habitat de cire pour pouvoir récolter le miel entassé par la colonie. Ce pillage pur et simple ne sera toutefois pas toléré par les insectes, ce qui conduira à une décimation de la colonie entière en les asphyxiant ou voire en ayant recours au feu. En revanche, les rayons seront collectés pour le prochain élevage.

A voir aussi : Trouver un serrurier à Lyon 3

L’apiculture dite « mobiliste »

La technique en matière apicole a énormément évolué. La technique apicole fixiste a été abandonnée par la plupart des apiculteurs à cause de la violence perpétrée sur la population des abeilles. Jugée plus méthodique et plus rationnelle tout en étant sans violence à l’égard des insectes, la technique mobiliste est plus moderne et plus courante aujourd’hui en apiculture. Contrairement à la technique à l’ancienne qui nécessitait un ravage cruel des « ruches » à chaque opération, celle dite mobiliste privilégie l’usage des cadres mobiles. Interchangeables et retirables à volonté des habitats, ces cadres permettent à l’apiculteur moderne de maîtriser le développement de sa colonie et d’en prendre soin en toute saison.

L’apiculture dite « pastorale » ou la transhumance

transhumanceCette technique consiste à transporter la ruche dans un tout autre endroit sur une longue distance de plusieurs kilomètres. La transhumance aura pour but de permettre aux abeilles butineuses de continuer leur travail même après une miellée principale. Comme rares sont les régions qui font plusieurs récoltes à la suite, les apiculteurs se trouvent obligés de chercher d’autres lieux pour permettre à leurs abeilles de butiner du pollen et continuer de fabriquer du miel. Le rendement sera ainsi plus important et les insectes toujours en activité.

Lire également : Top et flop des émissions culinaires à la télé

Vous pourrez également une histoire de l’apiculture en France sur ce site.

Partager :