Quels sont les types de panneaux de chantier qui existent ?

50
Partager :

L’utilisation de signalisation des travaux est indispensable lors des travaux sur la voirie. En plus de la norme obligatoire, c’est aussi un dispositif de sécurité pour les usagers et les employés. Mais pour cela, il faut utiliser les panneaux adaptés. En effet, il existe différents types, et aussi des dimensions différentes pour chaque utilisation. Découvrez les détails dans cet article.

Les types de signalisation temporaire

On distingue 3 types de signalisation à placer sur différents endroits stratégiques, notamment à l’avant, au niveau et après le chantier. Vous trouverez différents exemples de chaque type sur ce site.

A découvrir également : Quelques astuces pour acheter moins cher en ligne

La signalisation d’approche

La signalisation d’approche est celle à placer à l’avant du chantier. Elle n’empiète pas sur la chaussée, et est rarement utilisée. En effet, sur les chantiers mobiles sur routes bidirectionnelles, par exemple, on utilise plutôt une signalisation de position.

Une signalisation d’approche est constituée d’une signalisation de danger dont les panneaux triangulaires de type AK, une signalisation d’indication comprenant les panneaux rectangulaires KC et KD, une signalisation de prescription qui est constituée des panneaux circulaires de type B. Cette signalisation est précédée d’une signalisation de danger, soit le panneau AK5 ou le panneau AK14. À noter que l’utilisation des panneaux de prescription nécessite une autorisation.

A lire aussi : Une ventilation efficace pour une maison plus saine

La signalisation de position

La signalisation de position, comme son nom l’indique, désigne l’emplacement du chantier. Elle est à placer aux abords du chantier. En plus de  délimiter la zone d’intervention des agents, elle sert aussi à guider les usagers et à canaliser les véhicules. Elle est composée d’un biseau de raccordement, d’un balisage frontal et d’un balisage longitudinal.

La signalisation de fin de prescription

C’est la signalisation à placer en aval du chantier. Elle est souvent mise de côté alors qu’elle est obligatoire du moment qu’une signalisation d’approche est mise en place. Elle est indiquée par le panneau B31.

Les principes de la signalisation de chantier

Les règles de signalisation temporaire ne diffèrent pas de celles de la signalisation routière habituelle. Par contre, elle dispose des principes complémentaires dont le principe d’adaptation, le principe de cohérence et le principe de valorisation.

Le principe d’adaptation indique que la signalisation temporaire utilisée doit être adaptée aux circonstances. En effet, elle a pour rôle d’assurer la sécurité de tous les usagers de la voie, sans entraver la circulation de manière excessive.

Pour ce qui est du principe de cohérence, il stipule que l’indication sur chaque panneau de chantier est prioritaire par rapport à la signalisation routière permanente. C’est défini afin d’éviter toute incohérence.

Quant au principe de valorisation, il indique que la signalisation temporaire, en plus d’informer les usagers, doit aussi influencer leurs comportements et leur imposer des restrictions.

Choisir les panneaux de chantier en fonction de leur utilité

Les panneaux de chantier se déclinent sous plusieurs formes et sont différentes tailles. Il y a aussi différents supports. Chaque caractéristique détermine l’utilisation de la signalisation.

Les panneaux de très grandes tailles sont utilisés sur les autoroutes  et routes à chaussée séparée. Les signalisations classées “grandes” sont à installer sur les routes à chaussées séparées. Les panneaux de taille “normale” sont utilisés sur les routes normales ou bidirectionnelles. En milieu urbain, sur les routes étroites ou pour les gros véhicules, on utilise les panneaux de petite taille. Et pour les véhicules d’interventions légers, on doit utiliser les panneaux en miniature.

Un panneau de signalisation peut être en acier galvanisé à installer sur pied. Avec ce type de matériaux, il y a une assurance de protection, car ses bords ne sont pas tranchants. La pose et le stockage de ce dernier est aussi plus facile. Les panneaux en polypropylène sont résistants et garantissent une bonne stabilité. Sinon, les panneaux cônes de chantier sont les signalisations de travaux visibles à titre de prévention.

Les classes de signalisation temporaire

Une signalisation temporaire de chantier est aussi catégorisée par classe en fonction de son revêtement. Il s’agit d’un détail qui détermine le niveau de lumière qu’il renvoie, appelé rétro-réflexion. Dans ce cadre, il y a deux types de classe selon le niveau du panneau de signalisation temporaire.

Un panneau de signalisation de classe 1 dispose d’une réflexion peu intense. Il est visible à 150 m et est adapté en agglomération ou en rase campagne. Le panneau de signalisation de classe 2, quant à lui, est visible à 250 m. Sa rétro-réflexion est donc plus intense que celle de la classe 1. Ce type de panneau est requis sur les autoroutes et sur les routes à fort trafic.

Partager :