Quelles sont les aides de la CAF pour la garde d’enfant ?

7
Partager :

Des congés sont attribués aux nouveaux parents lors de la naissance de leurs bébés. Mais une fois ce temps écoulé, le problème de garde se pose, car ils seront obligés de regagner le chemin du travail. Quelle que soit la méthode de garde choisie, les frais à payer sont néanmoins exorbitants. Afin de vous alléger la tâche, ce mini-guide vous présente les différentes aides que la CAF met à la disposition des parents pour la garde de leurs enfants.

La PAJE, une aide-principale de la CAF

Lors de l’adoption/naissance du tout premier bébé, la PAJE (Prestation d’Accueil du Jeune Enfant) vous est remise. En effet, la CAF (Caisse d’Allocation Familiale) se charge de vous verser cette prestation. Par ailleurs, cette aide comprend diverses allocations comme l’allocation d’adoption/naissance, celle de base et la prestation partagée pour l’éducation de l’enfant.

A lire également : Véhicule électrique pour enfant : comment en choisir un ?

Le complément de libre choix du mode de garde figure aussi parmi les allocations de cette aide. Il peut s’avérer très important pour une mise en garde d’un enfant, car il réduit le montant à payer.

Emploi d’une assistante maternelle : quelle aide de la CAF disponible ?

Le complément de libre choix du mode de garde prend totalement en charge les frais de cotisations sociales. Cependant, seulement une partie de la rémunération par enfant gardé est payée. Vous devez remplir deux conditions pour avoir cette aide.

A voir aussi : Excuses pour ne pas sortir

En premier lieu, les parents doivent avoir une activité professionnelle à revenu fixe. Par ailleurs, le SMIC horaire brut ne doit pas être cinq fois en dessous de leur salaire brut.

En outre, le prix de l’aide doit avoisiner 85 % du salaire.

Un CMG vous est accordé si l’horaire minimal mensuel de votre enfant est de 16 h. Cependant, l’assistante maternelle recrutée doit provenir d’une association/entreprise habilitée.

Entrée en crèche et micro-crèche : quelle aide de la CAF disponible ?

Selon un barème préétabli par la CAF, la participation horaire est déterminée en tenant compte du nombre d’enfants à garder. Par ailleurs, les ressources sont aussi considérées dans ce calcul. En micro-crèche, le complément de la PAJE est directement donné. Toutefois, votre enfant doit avoir un horaire minimal mensuel de 16 h dans la mini-crèche.

Quelle aide avoir pour le choix du baby-sitting ?

Dans ce cas, le CMG rembourse seulement une partie de la rémunération à donner à la nounou employée. Et ceci, peu importe le nombre d’enfants gardés. Le montant de cette allocation dépend de trois principaux facteurs : le nombre d’enfants, l’âge des enfants et vos revenus. Cependant, au minimum, vous aurez 15 % de la rémunération à payer.

À combien s’élève le crédit d’impôt ?

En cas de garde à domicile ou de garde confiée à un établissement accueillant des enfants en dessous de 6 ans, vous avez droit à un crédit d’impôt. Ceci est aussi valable en cas de recrutement d’une assistante maternelle certifiée. Cette somme est obtenue en déduisant les allocations, des dépenses totales liées à la garde des enfants.

Ainsi, à une limite par enfant de 2 300 € de dépenses, l’aide fiscale s’élève à 50 %. Un enfant aura donc pour crédit d’impôt maximal, une somme de 1 150 €. Pour une garde alternée par parent, ce crédit est d’une valeur de 575 €. En effet, les dépenses sont généralement divisées par deux. Toutefois, l’enfant gardé doit nécessairement avoir 6 ans, le 1er janvier de l’année d’imposition.

Les autres formes d’aides

Il existe des aides dont le montant dépend de votre commune de résidence. L’allocation Papado est par exemple destinée aux Parisiens. Il y a aussi des entreprises qui versent des aides (au plus 1 830 € l’an) pour la garde d’enfants, à leurs employés. La dernière alternative est le Chèque d’Emploi au Service Universel.

Voilà autant d’aides que la Caisse d’Allocation Familiale met à la disposition des parents pour assurer la garde de leurs enfants.

En définitive, en fonction du type de garde choisi, la Caisse d’Allocation Familiale met des aides financières à disposition des parents. Le montant de cette aide dépend aussi d’autres facteurs comme : le salaire, le nombre d’enfants gardés, l’âge ainsi que le revenu des parents.

Partager :