Adopter le bon comportement pour devenir un bon conducteur

21
Partager :

Conduire un véhicule n’est pas difficile. C’est l’apprentissage du code de la route et la mémorisation des différents panneaux de signalisation qui s’avèrent un peu compliquées. Mais être un bon conducteur ce n’est pas tout simplement connaître le code et les panneaux, c’est aussi avoir une attitude responsable, notamment de la sécurité de tous les usagers sur les voies publique. C’est la raison pour laquelle il faut aller dans les auto-écoles pour se former à la conduite et obtenir son permis de conduire.

Les diverses sanctions infligées aux conducteurs en infraction

Une personne qui conduit sous l’emprise de l’alcool peut être taxée d’une amende allant de 135 € à 9 000 € selon le cas. Le retrait de 6 points du permis de conduire est toujours appliqué quand le conducteur est pris en flagrant délit de conduite en état d’ébriété, mais le montant de l’amende varie en fonction du taux d’alcoolémie. Il peut éventuellement y avoir suspension ou annulation du permis de conduire pendant 3 ans, avec immobilisation du véhicule. L’amende à payer pour tout excès de vitesse varie de 68 € à 1 500 €. Ce montant correspond à un excès de vitesse de plus de 50km/h. La conduite sous l’emprise de stupéfiants est sujette à 4 500 € d’amende, un retrait de 6 points du permis de conduire, la suspension ou l’annulation du permis pendant 3 ans, l’immobilisation du véhicule et 2 ans de prison. Le CFSR Fontaine encourage ses élèves à adopter un bon comportement au volant pour éviter que pareilles mésaventures ne leur arrivent.

Quelques astuces à connaître pour affronter le jury à l’examen de conduite

Le candidat à l’examen de conduite doit garder son calme en toute circonstance quelles que soient les erreurs qu’il pourrait commettre ou les remarques de l’inspecteur. C’est de loin la meilleure attitude à adopter pour rallier ce dernier à sa cause. La concentration est également très importante et il est essentiel de ne pas se laisser distraire. Un bon conducteur doit contrôler ses rétroviseurs latéraux avant de mettre les clignotants, et les rétroviseurs internes avant de ralentir. Il doit également contrôler les angles morts (départ d’un stationnement, virage ou toute autre manœuvre) en tournant la tête, avant de changer de direction. Pour ce qui est de la vitesse, il est conseillé de reste synchronisé avec les divers panneaux, c’est-à-dire commencer à ralentir à la vue du panneau de manière à être pile à la vitesse demandée en arrivant au niveau du panneau. Ne jamais oublier d’appliquer les instructions de l’enseignant à l’Auto ecole, c’est aussi le secret pour réussir l’examen du permis de conduire.

Partager :