L’ouverture des grands magasins le dimanche à Paris

176
Partager :

Le travail le dimanche rend service à tous, aussi bien aux commerçants qu’aux consommateurs. Un secteur d’activité a également profité de cette situation pour augmenter son chiffre d’affaires : le tourisme. Dans une destination française comme Paris où le shopping est l’un des principaux attraits touristiques, cette loi participe humblement à l’augmentation du nombre de touristes de la capitale.

A lire aussi : Stratégie de communication : quels cadeaux pubs offrir à ses clients ?

Principaux atouts touristiques de Paris

Paris, une des villes les plus touristiques au monde, mérite plus qu’un simple week-end dans un hôtel comme ici pour être exploré et apprécié. Pourtant, comme le temps est souvent limité pour bon nombre de visiteurs, la durée de leur séjour dans la capitale française se compte sur les doigts d’une main. Dans ce cas, il suffit d’aller à la rencontre des incontournables de Paris et d’en profiter au maximum.

En plus de ses monuments historiques et de ses sites culturels comme le Musée du Louvre, le Centre Pompidou, la Cathédrale de Notre Dame de Paris, la Tour Eiffel, l’avenue des Champs-Élysées ainsi que l’Arc de Triomphe, le shopping fait aussi partie des meilleurs attraits touristiques de la ville de Paris. En effet, les grandes enseignes du shopping sont aussi devenues des monuments emblématiques et incontournables de la destination, au même rang que ceux cités auparavant.

A lire en complément : Pourquoi opter pour le travail à domicile ?

Grâce à la réforme de la loi Macron concernant le travail le dimanche, ces sites touristiques parisiens, notamment les grands magasins, ne cessent d’attirer du monde, aussi bien des touristes nationaux que des gens venus de l’étranger.

Présentation de la loi du travail dominical

La loi Macron, appelée également loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques concerne essentiellement le changement des règles du jeu pour ce qui est du travail dominical. En effet, de nouvelles dérogations ont été instaurées au repos dominical, ce qui apporte de nombreuses modifications au niveau des dérogations déjà existantes. Voici un article à lire qui vous aidera à mieux comprendre ce dispositif.

Au mois de septembre de l’année 2015, elle donne aux commerces l’autorisation d’ouvrir leurs portes, d’accueillir et de servir leur clientèle le dimanche, mais aussi en soirée allant jusqu’à minuit en semaine, et ce, durant toute l’année. Ainsi, le travail le dimanche à Paris est possible au sein des ZTI ou zones touristiques internationales.

D’après le décret de cette loi Macron, près de 3 000 magasins auront la possibilité d’opter pour une ouverture dominicale si auparavant, ils n’étaient que 400 à avoir cette opportunité. Il s’agit donc de 5% du territoire de la ville parisien et 10% de son commerce. Selon la carte de la capitale validée par le chef du gouvernement, certains des périmètres de la ville de Paris ont dû subir des retouches. Ceci fait suite à la phase de consultation effectuée par l’entité qui est chargée de l’affaire.

Impacts du travail le dimanche sur le tourisme parisien

À Paris, les zones touristiques internationales que les ministères du commerce, du tourisme et du travail ont défini ensemble concerne essentiellement : les Champs-Élysées, la Place Vendôme, une partie du fameux quartier Saint-Germain et de la rue Saint Honoré, l’avenue Montaigne, Deauville et le Boulevard Haussmann. Cliquez ici pour obtenir plus d’informations.

Il est important de noter que les maires ont la possibilité d’autoriser des enseignes de commerce à travailler jusqu’à 5 dimanches dans l’année. Ceux qui souhaitent ouvrir 6 à 12 dimanches dans l’année peuvent obtenir l’autorisation de l’intercommunalité de leurs communes respectives.

Cette opportunité de pouvoir faire du shopping dominical devrait inciter les touristes à prolonger la durée de leurs séjours à Paris. En effet, les mesures mises en place en ce qui concerne le travail le dimanche ont été bien accueillies par les experts du tourisme, notamment les hôteliers, les agences de voyage, les restaurateurs, les transporteurs, etc.

Partager :