Comment ouvrir un cabinet de conseil ?

16
Partager :

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes font appel à des cabinets de conseil. Ces derniers sont aussi utiles pour les entreprises que pour les particuliers. Ils leur donnent des conseils dans divers sujets (informatique, gestion, etc.). Certains hésitent à ouvrir un cabinet de conseil parce qu’avec le régime qu’il adopte, la TVA est irrécupérable et les charges ne sont pas déductibles. Avant de prendre une décision, il faut obligatoirement rédiger un business plan pour pouvoir valider le budget, formaliser le choix juridique et fiscal et s’assurer de la rentabilité du projet. Cet article est là pour vous aider à ouvrir votre propre cabinet de conseil.

Ouvrir un cabinet de conseil : définition et marché

La gestion d’un cabinet de conseil fait partie de la catégorie des professions libérales. Les domaines de compétences des consultants qui y travaillent sont très vastes (conseil informatique, conseil pour les sociétés en marketing, en gestion, en stratégie, conseil de vie pour les particuliers, etc.). Pour faire ce métier, il faut avoir des qualités pédagogiques et posséder des compétences et des connaissances spécifiques. Pour qu’un client puisse faire confiance à un conseiller, il faut qu’il sente qu’il est en train d’échanger avec un véritable expert du domaine concerné.

Lire également : Les bienfaits de la taie d'oreiller en soie

Une grande majorité des personnes qui mettent en place leur propre cabinet de conseil ou qui travaillent comme consultant possèdent des compétences initiales dans le domaine visé ou ont déjà suivant une formation relative à ce secteur.

C’est ce qui leur permet savoir exactement les services qu’ils vont proposer et de se différencier des autres concurrents sur le marché.

A lire en complément : L’allaitement maternel, un concept vieux de plusieurs millénaires

Pour trouver les solutions adéquates pour votre collectivité, faites appel à l’agence AEC Conseils.

Ouvrir un cabinet de conseil sans diplôme est-ce possible ?

La plupart du temps, pour pouvoir créer son propre cabinet de conseil, il faut obligatoirement valider ses compétences et respecter la réglementation. Tout d’abord, il faut faire des recherches pour savoir si le secteur d’activité dans lequel on souhaite se lancer nécessite un diplôme spécifique. En effet, pour exercer dans des domaines relatifs à certains métiers comme celui d’expert-comptable, l’obtention d’un diplôme est imposée.

Pour valider sa réglementation, il faut se rendre dans les bureaux de la Fédération, de l’Ordre ou de l’Association de professionnels qui s’occupe de son secteur d’activité. Il est bien possible d’ouvrir un cabinet conseil sans diplôme. Cependant, cela peut avoir un impact sur le nombre de clients qu’on peut avoir. Certains douteront de vos compétences s’ils savent que vous ne possédez aucun diplôme.

Partager :