Comment la culture du vin en biodynamie est-elle apparue ?

28
Partager :
vins-en-biodyanmie-vins-etonnants

Apparu il y a huit mille ans dans le berceau fertile du Proche Orient, le vin a traversé les grandes civilisations depuis l’antiquité.

Des premières cités néolithiques à la chute de l’empire romain, de Noé à Dionysos, il a accompagné les peuplades et les dynasties successives. La vigne s’est répandue sur les cinq continents.

Encore très loin d’une culture du vin en biodynamie, mais symbole du plaisir des vivants, le vin magnifie la bonne chère et contribue à la volupté de la chair. Il donne naissance aux chefs d’œuvre littéraires et picturaux d’artistes inscrits au patrimoine de l’humanité.

Sans doute le motif de l’ingestion du précieux liquide a-t-il évolué depuis le philosophe grec Theophraste pour qui le vin avait été donné aux hommes par Dionysos afin de compenser la vieillesse en éloignant la mélancolie mais nombreuses furent les thérapies qui le recommandaient, certes sans excès !

vin-en-biodynamie-rouge

L’apparition du vin en biodynamie

La généralisation des aides à la culture par l’utilisation des pesticides a caractérisé le vingtième siècle. La suppression des herbes follettes et l’élimination des insectes ravageurs favorisent en outre la rectitude et la propreté des rangs ainsi que l’esthétique du vignoble. Mais le constat de la dangerosité des adjuvants chimiques sur la santé des populations avoisinantes constitue une alerte. En France la vigne représente environ 15 %des pesticides utilisés dans l’agriculture.

C’est dans les années 60 qu’est apparue l’agriculture biologique qui interdit l’utilisation d’engrais et de produits phytosanitaires de synthèse ainsi que de produits chimiques (pesticides, insecticides, fongicides…). Le vigneron élaborant un vin bio dispose d’un délai de trois ans pour être certifié en diminuant progressivement  les produits utilisés pour lutter contre le mildiou et l’oïdium.

La culture du vin en biodynamie vise à réhabiliter, dynamiser et intensifier les échanges entre la vigne et son environnement (terre et air).

Initiée en Allemagne dans les années 20, l’agriculture biodynamique a pour objectif de :

–    Nourrir la terre et les hommes

–    Respecter le vivant, les rythmes et le terroir

–    Renforcer la vie du sol et la santé des plantes

–    Créer des domaines agricoles équilibrés.

La biodynamie prend en compte les phases de la lune. Ainsi le travail en cuverie et la mise en bouteille ont lieu de préférence en phase descendante.

L’inspirateur de la biodynamique des vins, le philosophe allemand Rudolf Steiner, était un théoricien de l’anthroposophie c’est à dire la sagesse des hommes qui mêle écologie et spiritualité.

Partager :