Résidence service ou Résidence autonome ?

278
Partager :
Résidence service

On observe depuis quelques années des changements dans notre société concernant la prise en charge des personnes âgées. Des nouvelles lois voient le jour et des nouveaux établissements sont créés afin de suppléer les besoins d’une population de plus en plus vieillissante. Que ce soit dans une résidence service ou dans une résidence autonomie les nombres de services proposés sont divers et variés.

Les particularités de la résidence service

La différence essentielle entre une résidence service et une résidence autonomie est que la première n’est pas un établissement médico-social. Ces résidences sont organisées en domiciles privatifs dont la surface dépend de l’offre : du studio au T5 voire des pavillons. Elles offrent également des espaces à partager entre les résidents : salles d’animation, salles de restauration, salles de jeu, salles de sport, cinéma, etc. Toute résidence service est soumise à deux types de facturations :

A découvrir également : Comment faire isoler son garage ou ses combles pour 1€ ?

Premier type de facturation : les charges sont assimilées à des charges de copropriété et sont mutualisées entre les propriétaires, que le logement soit occupé ou soit vacant.

Deuxième type de facturation : les charges sont différentes et indépendantes des consommations effectives d’une résidence à l’autre . La facturation est réalisée sur la base d’un forfait dont le prix varie selon le standing de la résidence. En règle générale elles prennent en compte les abonnements et les dépenses de fonctionnement des équipements et des services individuels. Les salaires du personnel y sont également inclus.

Lire également : Comment investir dans l'immobilier d'entreprise

Les particularités de la résidence autonomie

Tout comme pour la résidence service, les résidences autonomie accueillent des personnes autonomes qui ne peuvent ou qui ne souhaitent plus vivre chez elles à cause de problèmes de sécurité, d’une baisse de revenus, des problèmes de santé mineurs, etc. Les domiciles sont privatifs avec des espaces communs partagés et la surface peut aller du studio au T3 (plus rare).

Les personnes souhaitant accéder à une résidences autonomie doivent remplir obligatoirement certains critères :

  • Avoir un niveau de perte d’autonomie évalué en GIR 5 ou 6
  • Avoir plus de 60 ans ou une dérogation si âgé de moins de 60 ans ou en situation de handicap.
  • Les couples doivent remplir individuellement les deux conditions ci-dessus.

Contrairement à la résidence service, la résidence autonomie doit délivrer un certain nombre de prestations obligatoires :

  • L’administration de la résidence et de la durée du séjour : états de lieux, suivi du contrat, etc.
  • Mise à disposition d’un service de restauration et de blanchisserie.
  • Accès à internet.
  • Mise en place d’un service de sécurité 24h/ 24h.
  • Mise en place d’animations et d’activités.
  • Mise à disposition des moyens d’installation d’une ligne téléphonique et de la télévision.

On constate ainsi que le choix entre une résidence service et résidence autonomie dépend principalement de la situation financière et de l’état de santé du demandeur.

Partager :