La réglementation thermique RT2012 a été allégée en début d’année 2015

16
Partager :

réglementation thermiqueLa réglementation thermique est un ensemble de mesures qui permettent une meilleure gestion de la consommation énergétique et surtout qui renforcent les lois et décisions prises en faveur de la protection de l’environnement et la sauvegarde de la planète. La réglementation thermique de 2012 était dès lors entrée en vigueur et servait à améliorer la performance énergétique des bâtiments neufs. Toutefois, suite aux arrêtés du 11 décembre et du 19 décembre 2014, l’étude rt 2012 à Marseille a quand même subi des modifications qui entraînent des simplifications pour certains bâtiments. Ces modifications sont entrées en vigueur le 1er janvier 2015.

Prolongation de l’exigence de performance énergétique

En effet, de nombreuses mesures avaient été décidées pour la RT 2012. Seulement, il s’est avéré que certaines d’entre elles n’étaient pas applicables en 2015 et surtout dans certains cas assez spécifiques. C’est ce qui explique le fait que les bâtiments neufs de petites surfaces eurent subi des allègements en faveur de l’exigence de performance énergétique. En réalité, après l’application des arrêtés en début janvier, l’exigence de performance énergétique a été fixée à 57,5 kWh/m²/an pour trois encore en faveur des bâtiments collectifs et prend fin le 31 décembre 2017. Toutefois, à partir du 1er janvier 2018, l’exigence de performance énergétique restera à 50 kWh/m2 par année. Malgré tout, il sera bon de faire certifier cette démarche à un organisme de certification accrédité par la COFRAC.

Un allègement pour les immeubles d’habitation et de bureaux existant

Les arrêtés du 141 et du 19 décembre 2014 ont aussi veillé à alléger certaines obligations imposées aux immeubles d’habitation et de bureaux existants. De ce fait, ce n’est plus un devoir de disposer d’un local technique électrique spécialement dédié aux infrastructures de charge de véhicules électriques de même qu’un local à vélo intérieur. En réalité, ces immeubles d’habitation et ces bureaux pourront désormais créer ces locaux en dehors du bâtiment à condition que la fermeture de sécurité soit installée. En outre, le devoir de recharge est supprimé.

Une dérogation possible sur la surface totale des baies

La RT 2012 avait aussi émis des mesures sur la surface totale des baies au niveau de tous les bâtiments servant d’habitation. En effet, le texte de base souhaitait que cette surface soit supérieure à 1/6e de la surface habitable. Cela permettrait une meilleure entrée de la lumière naturelle qui diminuerait la consommation de l’énergie électrique. Par contre, il s’est trouvé que cette mesure n’était pas applicable pour les logements collectifs se situant en milieu urbain, car disposant de peu de pièces. Cette mesure est aussi inapplicable pour certaines résidences dont la taille des pièces ne permet pas l’incorporation de fenêtres de taille normale pour le passage de la lumière. Ainsi, n’étant plus une obligation, une dérogation est possible sur cette mesure en fonction de la surface de façade disponible.

Plus d’obligation pour les crèches et les établissements recevant des enfants

En effet, l’étude rt 2012 à Marseille et partout ailleurs, prônait une surveillance de la qualité de l’air dans les crèches et tous les établissements de garderie d’enfants. Toutefois, nécessitant un certain coût, cette obligation a laissé place à la mise en valeur d’un guide de la surveillance de l’air.

Partager :