Mon enfant pique des crises de colères : que faire ?

291
Partager :

D’après les psychologues, être en colère est une manifestation tout à fait normale chez un enfant. C’est à travers ce comportement qu’il exprime sa frustration. Toutefois, lorsque c’en est au point où l’enfant devient un véritable petit tyran quand il pique des crises de colère, il est nécessaire d’intervenir. Voici quelques conseils pour faire face aux crises de colère chez l’enfant.

Laisser passer l’orage

colere-enfantLorsque votre enfant pique une crise de colère, lorsqu’il perd le contrôle de lui-même et trépigne furieusement dans toute la maison, il ne faut surtout pas crier contre lui ou plus fort que lui. Maîtrisez-vous, même s’il est fort tentant de lui administrer une bonne fessée. Le mieux à faire, comme le précise le site Mpedia.fr, sera de laisser passer l’orage, et attendre qu’il se calme de lui-même avant de réagir. En attendant qu’il finisse de se décharger de la tension nerveuse qui l’anime, ignorez-le ou enjoignez-le de rejoindre sa chambre pour y rester jusqu’à ce qu’il se soit calmé. Ensuite lorsque vous voyez qu’il commence à retrouver son calme, prenez-le dans vos bras et faites-lui sentir que vous l’aimez. Cela l’apaisera et l’aidera à se sentir mieux.

A lire aussi : Imprimer vos photos avec la cartouche d’encre HP

Eviter la fessée

Lorsque votre enfant pique une crise, et même s’il se roule par terre pour exprimer sa colère, ou s’il vous donne des coups de pieds, évitez toujours la fessée. En effet, votre enfant percevra cette sanction corporelle comme une violence envers lui, ce qui le révoltera encore plus. S’il est vrai que la fessée est un bon moyen pour le réduire momentanément au silence, c’est aussi un aveu de votre part comme quoi vous avez perdu le contrôle.

Demander la raison de la crise de colère

Approchez-vous de votre enfant et demandez-lui doucement et calmement pourquoi il se met tant en colère. Faites semblant de ne pas comprendre la raison de son comportement et amenez-le à vous parler, même si vous savez le pourquoi de ce caprice. Laissez-le exprimer par ses propres mots sa colère, cela l’aidera à évacuer un peu de son stress. A mesure que votre enfant vous explique ce qui ne va pas, plus l’intensité de sa colère s’estompera.

A lire aussi : Hausse des cambriolages : comment se protéger?

Fixer un temps pour la colère

Essayez de limiter les crises de colère de votre enfant. Ne le laissez pas agir et crier à sa guise. Accordez-lui par exemple cinq minutes pour faire passer sa colère et annoncez-lui le temps qui lui est accordé pour retrouver son calme.
Si votre enfant pique des crises de façon régulière, vous devrez déjà reconnaître les premiers signes qui annoncent l’orage. Afin d’éviter qu’elle n’éclate, anticipez autant que possible la colère qui se prépare. Pour cela, vous pourrez par exemple détourner habilement son attention vers autre chose.

Ne pas céder

Tenez bon lors des crises de colère. Ne cédez pas même si vous êtes découragé, car en faisant cela vous encouragerez votre enfant à amplifier les crises pour obtenir ce qu’il veut. Si vous cédez à ses caprices, il saura qu’il suffira de piquer une grosse colère pour que vous vous soumettiez à ses désirs.

Partager :