Location sono, un moyen d’accéder aux métiers de la musique

33
Partager :

Location sono : outil indispensable aux métiers de la musique

Les métiers de la musique sont souvent considérés, à tort, comme étant purement techniques. En réalité, ces métiers demandent le plus souvent, en plus des connaissances et des compétences techniques, des individus ayant des profils créatifs, un esprit rigoureux et surtout une passion sans borne pour la musique.

L’enseignement de la musique en France est dispensé dans les écoles spécialisées, les académies de musique, les conservatoires de musique, etc. L’enseignement supérieur est adressé à la formation des futurs professionnels de la musique (praticiens, enseignants, musicologies) tandis que l’enseignement non-supérieur est consacré à la formation des musiciens amateurs et à un public plus éclairé.

Les métiers de la musique sont très vastes et ne concernent pas uniquement le chant ou l’apprentissage d’un instrument de musique. Il existe ainsi d’autres métiers étroitement liés à la musique : ingénieur du son, preneur de son, bruiteurs, monteur, mixeur, DJ, etc. Quoi qu’il en soit, les métiers de la musique exigent une pratique régulière afin de se familiariser avec tous les aspects de chacune de ces professions. Prenons le métier de DJ comme exemple, il ne suffit pas d’être convivial, chaleureux, capable d’anticiper les tendances et de s’adapter aux goûts et aux demandes du public. Il est aussi nécessaire de maîtriser toutes les régies : CD, vinyle, midi et d’autres équipements comme, par exemple, l’ordinateur. Avant de se lancer dans l’achat de tous ces instruments, il est conseillé de faire une location sono. Cela vous permettra de tester les différentes marques et modèles existants avant de faire un choix définitif et de les acheter. D’un autre côté, la location sono est le meilleur moyen d’avoir à sa disposition les équipements les plus modernes et de ne pas s’encombrer avec le rangement.

Petit tour d’horizon des métiers de la musique

Comme nous l’avons évoqué précédemment, l’industrie de la musique regorge de nombreux métiers. Des métiers techniques et artistiques avec en commun un esprit créatif et une grande sensibilité musicale. Regardons de plus près les caractéristiques de certains de ces métiers.

Que ce soit dans un orchestre, dans une école de samba ou dans un groupe de rock, le musicien met tout son cœur pour transmettre sa sensibilité et ses émotions à l’aide d’instruments de musique : flûte traversière, guitare électrique, berimbau, tambour et beaucoup d’autres encore. Le musicien peut exercer les fonctions de compositeur, d’interprète ou les deux en même temps. Ses journées sont remplies avec des auditions, des répétitions et des concerts. Le rythme de travail est très soutenu avec des déplacements fréquents et des horaires de travail décalés (les soirs, les week-ends, etc.).

Le preneur de son, perchman ou perchiste est responsable du placement et de l’exploitation des micros pendant toute la durée de la production. Il capte les voix et les sons ambiants lors des tournages des films, des émissions de radio et de télévision.

Le bruiteur produit manuellement ou mécaniquement des éléments sonores destinés à la création des bandes sonores utilisées avant l’opération de mixage ou la conception des versions doublées des films étrangers.

À la fois technicien et artiste, l’ingénieur du son est considéré comme étant l’oreille des plateaux des studios d’enregistrement et de cinéma. Il est le garant de la qualité des sons produits et utilisés dans les réalisations audiovisuelles (enregistrement des concerts, production de films…). Grâce à ses connaissances techniques, artistiques et scientifiques, les créations audiovisuelles ne sont plus un brouhaha sans queue ni tête, mais un ensemble de sons parfaitement équilibrés, nuancés et plaisants à entendre.

Le chef monteur prend part dans ce qu’on appelle la deuxième écriture de l’œuvre audiovisuelle. Il choisit et réalise, en collaboration avec le réalisateur, le recoupement des plans dans le seul but de rendre la production cohérente et de lui donner du rythme. Il commence par sélectionner les meilleures prises et les range en ordre chronologique. Ensuite, il crée le bon raccord en choisissant l’image de début et de fin d’un plan et la durée de chacune des séquences. Finalement, il cale les sons et les dialogues sur les images correspondantes et règle leur niveau sonore en fonction de la scène. Il peut, au besoin, exercer les fonctions de mixeur de son.

À l’égal d’un barman, le mixeur de son prend en charge la combinaison des différents sons qui accompagnent et complètent les séquences cinématographiques et télévisuelles. Il intervient juste après le chef monteur et s’en sert d’une table de mixage pour mélanger les voix, les musiques et les sons ambiants tout en tenant compte de l’image et de la variété des plans de vue. Son travail contribue à créer l’ambiance générale d’un film, d’un documentaire, etc.

Le DJ ou platiniste, comme le veut la commission générale de terminologie française, est un animateur musical qui intervient dans les clubs, dans les boîtes de nuit et dans d’autres événements comme les mariages, les anniversaires, les soirées d’entreprise, etc. Il y a encore peu de temps, il n’existait aucune formation pour préparer à ce métier, mais la seule pratique d’un instrument de musique pouvait faire la différence entre deux candidats.  

Pour résumer, les métiers de la musique requièrent des nombreuses qualités artistiques et des connaissances techniques, mais il faut avant tout avoir un réel intérêt pour la musique. Dans le cas du métier de DJ il est indispensable de s’entraîner régulièrement et la location sono est un excellent moyen de perfectionner ses connaissances techniques et de maîtriser divers équipements.  

Partager :