Les étapes à suivre pour réussir une migration sur le Cloud

28
Partager :

Dans le but d’offrir des prestations informatiques satisfaisantes aux entreprises, Cloud remodèle actuellement ses services. Toutefois, afin que l’entreprise puisse bénéficier des meilleurs avantages, il va falloir respecter les étapes de transition qui mènent vers la nouvelle interface. Dans la majorité des cas, les raisons motivant un basculement sur Cloud sont basées sur des objectifs bien définis répondant sur un besoin primordial du business en entreprise. Dans tous les cas, une migration vers une nouvelle ligne sur Internet demeure un grand projet nécessitant un traitement approfondi et précis au risque d’anéantir le programme.

Les débuts d’une migration réussie

La première étape d’une migration consiste à élaborer une cartographie de l’environnement existant. Au fait, il est essentiel que le système informatique corresponde parfaitement au périmètre des exigences que l’entreprise s’impose pour mener à bien son activité. En ce sens, la définition de l’objectif s’effectuera à partir des informations concrètes tout en considérant les contraintes règlementaires du cadre financier ou administratif. Il importe de vérifier l’échéance de chaque projet pour pouvoir repartir sur une nouvelle base.
En principe, on dit qu’un projet est réussi lorsque tous les acteurs ont pu achever la phase de l’inventaire. Autrement dit, cette première étape mettra à découvert les erreurs et les oublis à rectifier. La détermination des candidats pour la migration constitue la deuxième étape d’une migration d’applications sur Cloud Azure. Cela dit, ce n’est pas toutes les applications qui devront passer en transition vers le nouveau modèle. Les responsables devront dans ce cas trier chaque outil, où certains seront gardés et d’autres recalés. Les critères seront basés sur l’efficacité de l’application, mais aussi sur l’habileté des utilisateurs à manier l’application.

Mener un projet jusqu’au bout

Après la cartographie et la définition des candidats vient l’étape du choix du partenaire. Cloud propose plusieurs alternatives pour aider le développement des entreprises. Toutefois, il appartient à l’entreprise de sélectionner la solution qui lui convienne le plus du fait de la performance et de l’efficacité des services. Ci-après six critères à prendre en compte pour orienter votre choix. Le système doit être :

  • Interopérable entre les systèmes utilisés par Cloud et vos prochaines exploitations,
  • hautement flexible devant les charges de travail,
  • sécuritaire,
  • directement accessible,
  • adapté aux objectifs de l’entreprise,
  • durable.

Ensuite, la validation du réseau de propriété sécuritaire et continue sera effectuée. N’oubliez surtout pas de déterminer au préalable une bande passante suffisante en prévoyant toute extension d’activité afin d’éviter les latences. La dernière étape d’un développement logiciel spécifique et sur mesure consiste à définir précisément les délais en procédant palier par palier. Mieux vaut commencer par les tâches moins stratégiques avant d’entreprendre les lourdes charges.

Partager :