Vins naturels : 10 raisons de s’y mettre sans tarder

114
Partager :

Le retour des vins naturels

Le décor : le Languedoc et le pays catalan au début du XXème siècle, on assiste à un grand mouvement contre le cabinet Clemenceau alors ministre de l’intérieur. Les vignerons réclamaient entre autres des vins naturels, produit exclusivement à partir de jus de raisin et sans artifice.

Les raisons pour adopter le vin naturel

On entend tout et n’importe quoi au sujet des vins naturels et chacun y va de son commentaire.

A lire également : Les recettes des boissons à base de jus de bouleau

Le vin naturel est bio, car il est produit à partir de raisins originaires de l’agriculture biologique et/ou biodynamique, la vendange se fait manuellement, la vinification est artisanale, l’ajout d’intrant même si autorisé (35 mg/l pour les cuvées bio contre 70 mg/l pour les cuvées dites classiques) n’est pas encouragé.

Le vin naturel n’a pas de reconnaissance officielle auprès des instances françaises ou européennes. Il est uniquement reconnu par l’association des vins naturels et le terme naturel n’a pas de définition réglementaire officielle.

A lire également : Le traitement de la plaie, un cas où de grandes mesures s’avèrent nécessaires

Le processus de fermentation des raisins produit naturellement des sulfites, mais le cahier de charges de l’AVN autorise une faible addition de sulfite lorsque le besoin se fait ressentir. On compte de 20 à 40 mg/l de sulfites dans le vin naturel contre 200 à 250 mg/l de sulfite dans les vins conventionnels.

Les vins naturels ne sont pas un phénomène de mode. Ils ont toujours existé et on peut même dire qu’ils sont arrivés le premier et que c’est l’envie d’avoir les mêmes qualités organoleptiques d’une année sur l’autre qui a poussé les vignerons à produire les vins qu’on connaît aujourd’hui. Le besoin de retrouver des produits alimentaires naturels, sans artifice nous ont fait redécouvrir le vin naturel.

Le vin naturel bouleverse le secteur viticole en remettant en question des valeurs perdus dans le sacro-saint intérêt de la production de masse. Il indique aujourd’hui la direction à suivre aux différents acteurs de cette filière.

Le vin naturel n’hésite pas à mécontenter et agacer, car il met en avant son côté naturel laissant penser que les vins conventionnels ne le sont pas. Contrairement aux vin traditionnels, ils peuvent jouer la transparence en matière d’intrant.

Le vin naturel se veut populaire avec ses étiquettes décalées et uniques qu’on identifie rapidement et d’un simple coup d’œil. L’étiquetage est libre de toute règle et le seul mot d’ordre est “lâchez-vous”.

Le vin naturel se boit sans chichi et ne réclame aucun protocole lors de sa dégustation. Débouchez votre bouteille, servez-vous un bon verre et prenez le temps de le savourer. Laissez-vous envahir par son bouquet unique. Vous ne serez pas déçu.

Partager :