Retour sur la rencontre avec Baba : le fournisseur d’armes du rap français

36
Partager :

Il y a près de 4 ans déjà, plusieurs médias streetpress rencontraient Baba, le plus gros fournisseur d’armes du rap français. Il présentait fièrement son arsenal de choc composé de Barrett snipers, Kalachnikovs, M16 et d’autres armes dévastatrices… enfin… « dévastatrice », bon, ok, on a peut-être un peu exagéré sur la description… En réalité, ces armes ne feraient pas de mal à une mouche ! Eh oui, elles sont toutes factices et ne font pas de bobos (anti-violence oblige). Quoi ? Qui a dit que les rappeurs étaient tous méchants ? Analyse de la rencontre avec Baba en live de 2023.

Rap français : qu’en est-il de l’utilisation d’armes factices en 2023 ?

Entre 2019 et 2023, le pourcentage d’armes factices utilisées dans les clips de rap français n’a pas faibli. Au contraire, il est en hausse et le marché de leur location semble avoir de longs jours devant lui. Les raisons de cela ?

A lire en complément : Les énergies renouvelables, un cadeau de la nature

  1. La loi concernant l’usage d’armes réelles, même pour une mise en scène, n’a toujours pas été légalisée en France.
  2. En 2023, le hip-hop est le courant musical le plus écouté au monde. On retrouve systématiquement des rappeurs comme The Weeknd, Kendrick Lamar ou Drake en pole position des playlists les plus populaires sur Spotify. Mais concrètement, où est le rapport ? Eh bien, le rap français a, lui aussi, la cote sur les plateformes de streaming musical. Il n’échappe pas au mouvement « sex, drogue, money » généralisé dans le milieu. C’est une réalité parfois difficile à entendre pour les parents d’adolescents, mais le grand banditisme fascine la jeunesse ! Cette dernière représente le gros de la clientèle d’un courant street bien ancré. Et qui dit vie de gangster, dit armes pour régler le compte des concurrents. C’est ainsi que les clips de rap français exhiberont (à titre d’intimidation) le fameux Smith & Wesson, la très célèbre kalachnikov ou encore le 1911 airsoft.

Baba fourni des armes au rap français, mais qui lui fournit ces armes ? 

Baba achète ses armes dans une armurerie qui vend à la fois des vrais et de faux équipements. Ces armes sont toutes factices ou neutralisées. Il explique : « J’ai acheté quelques fausses armes, pas chères, et c’est parti de là. Je me suis dit que ça pouvait être un bon business vu que c’est dur de trouver des armes. Et pour des réalisations, il est préférable d’utiliser des armes factices que des vraies. C’est soit on est artiste soit on est voyou. Pour moi, il faut choisir ce que l’on veut faire, ça ne peut pas être les deux. Si c’est les deux, à un moment donné, ça va chuter. » En conclusion, il est rare qu’un rappeur ait été ou continue d’être un « gros voyou. » Ce que vous voyez dans les clips n’est pas la réalité ! Il est aussi intéressant de noter que depuis quelques années, de plus en plus de rappeurs se détournent de cette image de dur à cuire et cherchent à promouvoir des messages plus positifs, comme l’éducation, la solidarité et la lutte contre les discriminations.

Partager :