L’allaitement maternel, un concept vieux de plusieurs millénaires

92
Partager :

L’allaitement maternel est tout simplement naturel et se pratique depuis que l’homme existe. Mais au fil des ans, de nombreuses variations sont apportées quant à la manière de la pratiquer. Avec l’avancée de la technologie, l’on peut aujourd’hui utiliser un tire-lait pour aspirer le lait du sein de la mère afin de le donner plus tard au bébé. C’est souvent le cas quand la maman doit reprendre le travail ou se retrouve dans une incapacité ponctuelle de donner le sein.

Mode de conservation du lait  maternel après l’avoir tiré

Le lait peut être conservé en vue d’une utilisation ultérieure une fois qu’il a été tiré du sein maternel et le tire-lait kittet convient très bien à ce genre d’opération. Cependant, il convient de se conformer à règles d’hygiène strictes. Il existe des sacs spéciaux pour conserver le lait maternel frais. On peut éventuellement le mettre dans des contenants en plastique. La meilleure astuce serait de préparer des petites portions à congeler dont chacune équivaut à la ration du bébé pour une tétée. De cette manière, il n’y aura pas de reste et on n’aura juste qu’à réchauffer le lait à l’heure de la tétée. La date et l’heure du tirage doivent être mentionnées sur chaque petit paquet. Le lait maternel frais peut être conservé au congélateur à -19°C ou moins pendant 6 mois et plus. Le temps de conservation est de 8 jours si le lait frais est laissé au réfrigérateur entre 0 à 4°C. Tout lait décongelé non utilisé dans les 24 heures doit être jeté.

A lire aussi : Plantez des fleurs comestibles !

Une prise en charge des mères en difficulté pour allaiter leur bébé

D’après la DTF Médical, presque la majorité des femmes sont capables d’allaiter si l’on se réfère aux conditions physiques. Mais un problème de santé, la fatigue ou tout simplement une malformation des mamelons par exemple,  peut les empêcher de le faire. La jeune mère profite du court  laps de temps passé à la maternité pour se tenir informée à propos de l’allaitement. Les pédiatres, les infirmières, les sages-femmes et les auxiliaires de puériculture se révèlent de véritables mines d’informations à ce sujet. Cependant, ce n’est pas toujours suffisant pour tout apprendre. Une fois de retour à la maison, la maman peut éventuellement aller sur le net pour consulter les divers forums où des mamans donnent leurs avis et partagent leurs expériences. Tout ce qui se dit sur internet n’est pas toujours fiable, mais il y a quand même des idées qui méritent d’être retenues. Le recours à des consultants en lactation est peut également être envisagé.

Partager :