Comment se soigner les dents à moindre coût ?

2
Partager :

Se soigner est devenu plus difficile en France en raison de la baisse du pouvoir d'achat des Français. Même si la sécurité sociale prend en charge certaines dépenses de santé, les dépenses de soin dentaire ou ophtalmologique sont très mal remboursées. Se soigner les dents ou les yeux est devenu un vrai luxe pour certains Français. Les seniors sont évidemment plus touchés par ce type de dépenses et il est évidemment nécessaire de les conseiller pour qu'ils trouvent la meilleure mutuelle du marché.

Comparer les mutuelles dentaires

Les soins dentaires sont très variés et coûtent généralement très cher. Pour les enfants, les soins sont généralement bien remboursés, mais l'orthodontie peut coûter très cher si les parents n'ont pas une bonne mutuelle. D'autant plus que l'orthodontie se déroule sur plusieurs années. Outre les soins, il faut également compter sur les dépassements d'honoraires qui ne sont évidemment pas pris en charge par la sécurité sociale. Pour les seniors, la facture peut être encore plus lourde, car les soins s'accompagnent généralement de la pose de prothèse dentaire. Ce sont des actes évidemment très coûteux et peu de personnes âgées sans mutuelle peuvent se les payer. Non seulement les prothèses dentaires sont nécessaires pour des raisons de santé, mais également pour soigner son esthétique. Sans dent, les personnes âgées s'isolent un peu plus encore. Une bonne mutuelle peut donc permettre une prise en charge quasi totale des frais.

Quels sont les remboursements pour les implants dentaires ?

Les implants dentaires sont également très onéreux et la sécurité sociale ne rembourse pas du tout ce genre de dépense. Pourtant, un implant est nécessaire pour bien manger et éviter d'autres problèmes de santé. En outre, il peut être compliqué pour une personne de trouver un emploi avec des dents en moins. Cela peut donc occasionner une exclusion sociale. Certaines mutuelles proposent des forfaits qui permettent de réduire la facture même si le patient doit débourser une partie du prix de la facture.

Partager :