Les stations d’épuration : solution pour confronter les fortes concentrations de pollution des eaux usées

18
Partager :

La pollution de l’eau figure en tête de liste des priorités des français. La qualité des eaux est dégradée à cause d’un usage abusif des substances chimiques dans nos activités quotidiennes. L’assainissement des eaux usées est alors un sujet crucial que les collectivités doivent aborder sérieusement et réfléchir à des solutions pérennes qui préservent l’environnement et la biodiversité. On dénombre plus de 30 000 stations d’épuration en France qui servent à collecter et traiter les eaux usées avant qu’elles rejoignent le milieu naturel.

Origine des eaux usées avant d’entrer dans les stations d’épuration

Par définition les eaux usées ou eau eaux résiduaires urbaines sont des eaux riches en polluants provenant de l’activité humaine (domestique, industrielle ou agricole). Les eaux usées regroupent les eaux les eaux ménagères (eau de lavage du linge, lavage de locaux, eaux des cuisines) et les eaux des toilettes chargées en matières organiques. Il s’ajoute à ça les eaux de lavage de la voirie et des eaux pluviales.

Les eaux usées peuvent être aussi d’une origine industrielle. En effet la grande partie d’eau utilisée dans les processus industriels est rejetée sous forme d’effluents qui sont très riches en matières polluantes.

L’eau polluée peut provenir aussi de l’activité agricole. L’agriculture moderne et intensive repose sur l’utilisation de plusieurs produits chimiques comme les fertilisants, les herbicides, les fongicides et les insecticides.

Les eaux usées troubles sont collectées par des égouts et conduites vers les stations d’épuration pour être épurées. Le nettoyage des eaux est un processus lent qui se déroule sur plusieurs étapes.

Procédure de traitement des eaux usées

Tout d’abord, des dégrilleurs et des tamiseurs vont retenir les déchets volumineux (mégots de cigarettes, tampons hygiéniques…). L’eau qui résulte renferme encore des matières solides en suspension qui doivent être éliminées par un traitement primaire. Dans un grand bassin de décantation, les matières solides vont se déposer au fond pour les récupérer finalement sous forme de boues.

Ce mécanisme est purement mécanique mais on peut rajouter d’autres éléments chimiques (floculants et coagulants) qui vont aider à agréger les matières en suspension et faciliter leur décantation.

L’étape suivante consiste à débarrasser l’eau du reste de la pollution par un processus biologique (bactéries mangeuses de pollution) avant de la faire passer au clarificateur, étape finale avant de la lâcher dans la nature.

Le traitement des eau usées doit être fait dans le cadre des normes et des législations en vigueur dans le but de produire des eaux non potables mais sans danger pour le milieu naturel.

Partager :