Retours d’expérience : ce que disent les pilotes amateurs sur leur formation

176
Partager :
black biplane doing aerobatics

Vous avez toujours rêvé de faire l’expérience du vol en avion de manière professionnelle. Voici tout ce qu’il y a à savoir concernant la formation de vol d’un pilote amateur. Cette formation permet de savoir décoller de la piste, jusqu’à maîtriser parfaitement l’appareil en vol.

Formation pilote avion amateur : quelle est la meilleure ?

Une formation en amateur pour avion est généralement dispensée en France par une école, qui peut aussi très souvent être spécialisée dans différents sports et loisirs de racing comme l’automobile ou la moto sport. Du début à la fin, le tarif est fixe pour toutes les heures, en fonction des écoles et de leur localisation, il peut cependant varier de 100 à 150 € par heure de vol.

A découvrir également : MSC Croisières : vivez une croisière de rêve avec le Maestro des mers

Si vous avez le projet de devenir pilote de ligne, ces formations sont intéressantes pour établir vos perspectives et projets dans le milieu de l’aviation. Cependant, elles ne permettent pas d’en faire votre travail dans l’immédiat. Il faudra plutôt vous diriger vers une formation professionnelle.

La formation PPL

Cette formation est nécessaire pour devenir pilote d’avion privé amateur, c’est un brevet de pilotage reconnu en France et dans le monde. La formation PPL en école signifie « private pilot licence », elle attribue un diplôme au terme de la formation qu’il est possible de passer dès l’âge de 17 ans.

Lire également : Découvrir la route des Grands Vins de Bordeaux

Les prérequis pour passer l’examen pratique sont les suivants, une aptitude médicale de classe 2 validée par un médecin, et un certain niveau de connaissances théoriques en mathématiques et physique. L’examen à l’issue de la formation est un QCM, il faudra aussi, pour valider le diplôme, avoir effectué plus de 45 heures obligatoires de pilotage, que ce soit en cours avec un des pilotes de l’école d’aviation, ou en vol seul.

Les documents de cette licence permettent de conduire en toute sécurité un avion de plus d’une place, qui ne pèse pas plus de 7,700 tonnes, immatriculé en Europe et dans le monde entier. Le diplôme est valide à l’international et permet un voyage sur 45 km au maximum. En revanche, cette licence n’est pas professionnelle, elle permet seulement de transporter plusieurs personnes pour des trajets non rémunérés. Il est impossible d’effectuer le travail des pilotes grâce à cette dernière.

La formation LAPL

Cette formation d’aviation signifie : « Light Aircraft Pilote Licence », elle permet de piloter un avion type monomoteur à piston à l’issue de l’examen. Cet examen, comme le PPL, est théorique, par un QCM, mais il requiert aussi 30 heures de vol minimum pour les pilotes, que ce soit en cours ou en vol seul.

Une fois la licence obtenue, cette première ou nouvelle expérience de pilotage place une ligne de limite aux déplacements. C’est seulement sur la piste européenne que les pilotes pourront satisfaire leur envie de vol. De plus, le vol est limité à 3 passagers au maximum dans l’avion, après au moins 10 heures de vol seul.

Cette formation est aussi accessible pour les jeunes, il est possible de la passer à partir de l’âge de 17 ans.

white private plane on airstrip

Les retours d’expérience

Afin d’aiguiller au maximum votre choix de formation, voici le regroupement des différents avis aux sujets des formations amateurs PPL et LAPL.

En règle générale, effectuer une formation amateur de pilote permet de profiter d’un bon début pour une nouvelle expérimentation, et de manière non-professionnelle du vol. La formation dispensée permet d’établir des perspectives dans l’aviation et de faire le premier pas vers le pilotage.

Passer un PPL est plus intéressant, car il assure une formation complète en un nombre d’heures adapté, tandis que passer un LAPL nécessite généralement d’ajouter plus d’heures de vol que prévu pour compléter la formation, et donc coûtera le même prix qu’un PPL, pour moins d’avantages de vol après le diplôme.

Partager :