Pourquoi le marché automobile européen a-t-il retrouvé la croissance en 2019 ?

1
Partager :

Longtemps en berne, le secteur automobile retrouve peu à peu des couleurs sur le marché européen. On peut alors dire que c’est la fin de plus de 8 mois de repli sur le marché automobile européen. Rien qu’en mai 2019, 1.443.408 véhicules ont été vendus sur le continent. Selon l’association des constructeurs européens d’automobiles, la reprise se confirme très doucement en France malgré le repli de certains constructeurs tels que Renault chez JTS Auto Service. Une embellie qui devrait ravir les constructeurs, notamment avec l’arrivée des modèles électriques.

Un léger repli chez Renault

Les chiffres de Renault sont un léger repli (-4%) depuis le début de l’année. Cela représente tout de même 153 983 véhicules immatriculés sur le marché. Aujourd’hui, le marché de l’UE, plusieurs grands constructeurs connaissent des performances appréciables. Peugeot, par exemple, a enregistré une hausse de 1.7% sur ses ventes. Pour sa part, Citroën augmente ses ventes de 13% sur le marché européen au moment où Opel enregistre une modeste hausse de 1 %. Pour la marque Dacia, sa hausse de 7
% ne suffit décidément pas à compenser la baisse enregistrée chez Renault.

Des performances mitigées en Allemagne

En Allemagne, Volkswagen, le premier constructeur phare a vu ses parts régresser de -1% en Europe. En effet, le groupe allemand subit toujours les contre-performances de Volkswagen qui a chuté de 8% durant la même période et d’Audi qui enregistre une chute de 1.1%. Sur le marché allemand, seules les marques Seat et Skoda ont enregistré des chiffres encourageants avec respectivement 14.5% et 1.1%.

Pour les autres constructeurs allemands tels que BMW, la reprise se confirme nettement avec plus de 8.8% soit 91.991 véhicules. Pour Daimler, ses résultats chutent un peu après une belle progression durant le mois d’avril.
Enfin, le 4e constructeur sur le marché Fiat a vu ses livraisons chuter de 8% avec plus de 101.244 unités.

Quel le meilleur et le pire ?

Dans le lot des performances réalisées, c’est à Honda que revient le bonnet d’âne. En effet, le groupe japonais connait des immatriculations en chute libre depuis quelques années. Durant la période janvier-mai, on a noté une chute d’environ 17.6% soit des ventes d’environ 9135 voitures. Bien entendu, les immatriculations du groupe japonais sont assez marginales soit 13.397 unités et une part de marché de moins de 1 %. Mais ceci n’empêche que l’Europe est en train de connaitre une réelle embellie dans son secteur automobile.

Partager :