Location sono : ce qu’il faut savoir avant de se lancer

Qu’est-ce que la sonorisation ?

La sonorisation se repose sur la diffusion du son dans des espaces de différentes tailles comme les salles de concert, les théâtres, les cinémas, et même à l’air libre. La diffusion se fait par des moyens électroacoustiques. Les domaines dans lesquels la sonorisation est présente sont très nombreux. Citons, à titre d’exemple, la sonorisation des spectacles vivant, les DJ ou platiniste et le Public Address (diffusion de musique d’ambiance et/ou d’annonces publicitaires).

La sonorisation se compose typiquement des sources sonores à diffuser. Les sources peuvent être acoustiques (voix humaine, instruments de musique…) ou électriques (synthétiseur, lecteur CD…), des microphones pour convertir les ondes acoustiques en signaux électriques, une table de mixage pour assurer le mixage et la balance de tous les signaux, un amplificateur pour augmenter la puissance des signaux et des enceintes pour transformer les signaux électriques en signaux acoustiques. Tous ces équipements ont un coût qui n’est pas dérisoire. Le débutant ferait mieux de faire une location sono qui lui permettrait, entre autres, de tester différents appareils avant de faire son choix.

Les compétences requises pour exercer les métiers de la sono

Les métiers de la sonorisation sont un mélange de technique et d’art. Les compétences requises sont très nombreuses et ont en commun le fait qu’il faut avoir une bonne oreille musicale et être musicien est un atout qui permet de départager deux candidats lors de la recherche d’une formation ou d’un emploi. Le professionnel de la sono doit également :

  • Avoir une vision globale du monde du spectacle ;
  • Être capable de prendre en compte les demandes et les attentes des différents acteurs impliqués dans les projets : artistes, directeur artistique, producteur, scénographe, etc. ;
  • S’assurer de la faisabilité des projets vis-à-vis des contraintes techniques, du contexte scénographique et scénique du moment et des obligations réglementaires ;
  • Être à même de concevoir des projets de sonorisation selon les besoins artistiques et les contraintes techniques en place ;
  • Faire des propositions et négocier, le cas échéant, des solutions et/ou des solutions de remplacement ;
  • Approuver et viser les projets avec les parties intéressées : l’artiste, la production, etc. ;
  • Rédiger, à l’aide du régisseur son, la fiche technique de sonorisation ;
  • Dresser la liste de tous les équipements et matériels nécessaires au bon déroulement des projets ;
  • Négocier et homologuer les éventuelles équivalences de matériel.

Certaines de ces compétences sont innées, d’autres doivent être acquises et développées par le biais de formations, stages et tout au long de la vie professionnelle. Pendant la phase de formation, il est important d’avoir à sa disposition des équipements et des matériels de sonorisation pour mettre en pratique les acquis théoriques. La location sono est une solution idéale pour avoir accès aux équipements et matériels les plus modernes et de tester les différentes marques et modèles disponibles sur le marché.

Règles de base pour une location sono réussie

Pour tout professionnel de la sono, choisir son équipement est une tâche aisée, mais qu’en est-il du commun des mortels pour qui la terminologie ressemble à une langue étrangère ? Il est vivement conseillé de choisir le matériel en fonction des passions personnelles et de l’effet voulu sur son public. Bien entendu, le budget n’est pas un poste que tout le monde peut se permettre de négliger, mais il ne faut pas qu’il soit le facteur clé dans votre prise de décision.

Passion, effet et budget ne sont pas les seuls critères à prendre en compte lors d’une location sono, mais ne craignez rien, car en respectant les recommandations suivantes vous ne pouvez pas vous tromper. Il ne s’agit pas d’une liste exhaustive, mais elles vous permettront de mieux comprendre la sonorisation et serviront comme base de départ pour mieux comprendre cet univers.

Comme nous avons vu au début de cet article, les systèmes de sonorisation sont composés essentiellement de sources sonores, des microphones, des tables de mixage, d’amplificateurs et des enceintes, mais il y a aussi d’autres éléments à prendre en compte comme :

La hauteur du plafond, pour les événements qui se déroulent dans un espace clos comme une salle de concert ou un salon de fêtes, a un très grand impact sur la réverbération qui est la continuité du son dans un lieu, fermé ou pas, après l’interruption de la source sonore. Les dimensions de la salle doivent être rapportées au nombre d’invités prévus. Par exemple, si vous espérez au moins 80 invités, il faut prévoir une salle d’approximativement 1.000 m2 avec 13 m de hauteur.

Étant donné le grand nombre de modèles et de marques d’équipements de sonorisation disponible sur le marché, il est sûr d’assumer que le niveau de qualité d’un équipement varie d’un modèle à un autre. On peut même dire que, plus l’équipement est cher et plus il y a soit supérieure à celle des équipements moins chers, mais ce n’est pas là le seul argument valable. Les appareils dont le rendement est optimal possèdent une grande puissance sonore, sont très robustes et ont des correcteurs d’une plus grande précision. Choisissez des équipements qui peuvent fonctionner 8h par jour sans aucune baisse de qualité.

Vous connaissez maintenant l’essentiel de la location sono. Il ne vous reste plus qu’à vous occuper de l’organisation de votre soirée : choix de la date, dresser la liste des invités et ne pas oublier deux choses importantes : à boire et à manger.