Comment pirater sa Nintendo Switch à l’aide d’un cracker

689
Partager :
Comment pirater sa Nintendo Switch à l'aide d'un cracker

Après le succès de sa console Wii, Nintendo en rencontre un nouveau depuis la sortie de sa console de jeux Nintendo Switch. Vous êtes un utilisateur de Nintendo et rêvez de pouvoir avoir accès à tous ses jeux et ses fonctionnalités hors du commun ? Nous allons vous montrer comment hacker sa Nintendo Switch facilement à l’aide d’un cracker.

Comment cracker sa console de jeux Nintendo Switch à l’aide d’un cracker

Le fait de cracker votre console de jeux afin d’avoir accès à une multitude de jeux, mais également de fonctionnalités tiers, présentent sur Wii, la Xbox ou d’autres logiciels, est très facile. Vous allez voir que pirater n’est pas si compliqué pour les utilisateurs.

A lire en complément : Impression 3D : une maison en 24h et des pièces de maison

Tout d’abord, il est important de vérifier que vous possédez la première version de la console, qui est celle de sa sortie. En effet, la première version de la console de jeux présente une faille exploitable pour hacker la Nintendo Switch. Vous devrez, de plus, vous munir d’une carte mémoire SD au format exFAT d’une grande capacité de stockage, ainsi que d’une cartouche de jeu.

Cela vous reviendra à une soixantaine d’euros pour la carte SD et la cartouche de jeu.

A lire en complément : Comment ouvrir sa boîte mail sans mot de passe ?

Pour réaliser le hack, vous devrez télécharger la licence SX OS, qui est trouvable en ligne et transférer le fichier Firmware correspondant sur votre nouvelle carte SD.

Une fois que cela est fait, activez votre connexion wifi et éteignez la console. Insérez votre nouvelle carte et débranchez le Joy-Con droit. Placez ensuite le Dongle USB sur le port C et le RCM Jig sur le Joy-Con droit.

Cette action vous permettra de conserver toutes vos données enregistrées dans le passé.

Ensuite, appuyez sans relâche sur les boutons On/Off et Volume + et patientez jusqu’à voir le logo de la Switch ainsi que le menu de la licence SX OS soient apparents. Sélectionnez le menu SX, puis remplacez le Dongle par le Joy-Con.

À cette étape, vous pourrez transférer des jeux sur votre carte mémoire en format “nsp”.

Il est important de noter qu’il ne faut pas utiliser des jeux en ligne, car Nintendo bloque les utilisateurs ayant recours à cette méthode. De ce fait, vous ne pourrez pas avoir accès aux fonctionnalités en ligne, mais également d’autres comme le EShop de Nintendo.

Comment pirater sa Nintendo Switch à l'aide d'un cracker

Les dangers d’un hack

Bien que cela semble être une offre très alléchante, il est important de mentionner que le piratage d’une Nintendo Switch ou de tout autre système électronique comporte de nombreux risques et dangers et que les pirates du multimédia sont illégaux.

Nintendo prend très au sérieux la protection de son écosystème en ligne, et il peut bannir votre console si vous utilisez des logiciels de piratage ou si vous jouez à des jeux piratés. En crackant votre console, vous ne pourrez donc plus jouer en ligne ou accéder aux services Nintendo.

De plus, lorsque vous modifiez les paramètres de votre Nintendo Switch, vous exposez potentiellement votre console à des risques de sécurité supplémentaires. Vous pourriez télécharger des logiciels malveillants, des virus ou des chevaux de Troie qui pourraient venir endommager votre console, voler toutes vos informations personnelles ou causer d’autres problèmes comme la dégradation de la console de jeux.

Pour conclure, vous pouvez hacker votre console de Nintendo Switch pour avoir accès à tous les jeux avec une méthode facile. Cependant, les pirates du multimédia restent illégaux et vont à l’encontre des règles d’utilisation et de sécurité de Nintendo. De plus, cela peut avoir un effet néfaste sur votre console.

Partager :