Comment mettre en place l’hivernage de sa piscine ?

30
Partager :
enfant dans une piscine autoportante

L’été touche doucement à sa fin, même si certaines régions profitent d’une belle arrière saison. Il va falloir commencer à réfléchir à l’hivernage de la piscine. Hé oui, il ne suffit pas de vider la piscine et la remplir l’année prochaine, bien au contraire. Nous allons donc faire le point sur la mise en hivernage de votre piscine, du choix de la bâche piscine à l’utilisation de gizmo.

Nous épargnerons bien sûr les chanceux propriétaire de piscines couvertes, qui restent donc en fonction de la même manière toute l’année…

Quel type d’hivernage choisir ?

Pour commencer, il faut savoir qu’il existe deux types d’hivernage différents. Et cela est important puisque vous n’aurez pas les mêmes besoins en terme de matériel et d’entretien selon votre choix.

L’hivernage passif consiste à stopper totalement le système de filtration de l’eau durant la période hivernale. Attention cependant, cela ne peut se faire qu’à une seule condition ! Il faut que la température de l’eau soit descendue, de façon stable, en dessous de 12°C. C’est en dessous de cette température que les bactéries cessent de proliférer et que vous pourrez conserver une eau propre même si la filtration ne tourne plus. Il faudra alors défaire tout le système de filtration, le vider de son eau et le stocker convenablement jusqu’au printemps suivant.

L’hivernage actif à l’inverse demande à ce que le système de filtration continue de fonctionner. Il est néanmoins au ralenti et ne tourne que deux à trois heures par jour. Cela permet, entre autre, d’éviter de vider complètement votre système de filtration. Cela est la solution souvent privilégiée dans les régions où le gel n’est pas un problème. Néanmoins, si vous subissez des périodes de gel et souhaitez opter pour cette méthode, il existe des solutions. Il faut utiliser un programmateur relié à la température extérieure. Quand elle s’approche de zéro, forcez la filtration à fonctionner pour que l’eau ne stagne pas et n’endommage pas votre filtration en gelant.

Dans tous les cas, il existe des impératifs à respecter, comme l’utilisation d’une bâche piscine, et de flotteurs.

Vous n’êtes pas encore convaincu ? Voyons-voir…

utiliser une bache piscine pour hivernageSi vous n’effectuez pas correctement votre hivernage, votre eau va verdir. Mais pas à moitié ! Elle deviendra clairement verte foncée, et au printemps vous ne pourrez pas utiliser de nouveau votre piscine sans y avoir consacré beaucoup de temps, d’énergie et d’argent pour la remettre d’aplomb.

Votre matériel risque aussi de souffrir du gel. Vous pourriez voir vos tuyaux éclater, vos skimmers se déformer et même le liner se fissurer. Rien que ça.

Attention par contre… il ne faut pas lancer l’hivernage trop tôt, sinon les bactéries prolifèrent (vite). Mais il ne faut pas non plus trop tarder à sortir la piscine d’hivernage, sinon les bactéries reviennent (vite).

Votre bâche piscine et autre matériel fortement conseillé

Tout le monde connaît la bâche à bulle ou encore le filet de protection. Mais pour l’hivernage il faut opter pour une vraie bâche piscine de protection ! Choisissez-la convenablement par rapport à la taille de votre piscine et au système d’attache que vous souhaitez privilégier.

piscine et terrasseEffectuez un gros nettoyage complet de votre piscine. Pour cela, retirez les plus grosses impuretés à l’aide d’une épuisette et n’oubliez pas de passer l’aspirateur au fond de la piscine. En effet, ces détritus vont se désagréger dans l’eau durant l’hiver et en l’absence de filtration et de bonnes bactéries pour les éliminer, alors la qualité de l’eau va se désagréger.
Il faudra aussi nettoyer la ligne d’eau autour de la piscine, au risque que le liner soit marqué. Des produits spécifiques existent pour cela.

Un produit multi-actif pour l’hivernage vous sera aussi d’une aide précieuse. Il suffit de le verser directement dans l’eau de la piscine. Il permet de stabiliser les bactéries dans l’eau, il est anti-algue et anti-calcaire. Cela est quasiment indispensable pour ne pas avoir de mauvaise surprise au printemps.

Enfin optez pour du matériel anti-gel. Les flotteurs à apposer en diagonale de la piscine sont indispensables. Leur nombre doit être calculé selon la surface de la piscine. Leur matière compressible permet, en cas de gel de l’eau, que l’augmentation du volume de l’eau ne vienne pas abîmer votre matériel.

Les gizmos fonctionnent de la même façon en se plaçant dans les skimmers. Pensez aussi aux bouchons qui éviteront que l’eau restant dans la piscine ne rentre dans les tuyaux de votre filtration. En cas d’hivernage passif, il faut impérativement bien vider votre système de filtration ! Comme l’eau prend énormément de volume quand elle se transforme en glace, vos tuyaux pourraient tout simplement éclater…

 

Si tout cela vous paraît un peu compliqué, n’ayez crainte. En effet, le premier hivernage de piscine semble toujours être un casse-tête car il faut se munir du bon matériel. Mais une fois l’investissement initial réalisé, vous verrez qu’il s’agit surtout de bon sens !

Partager :