Comment entretenir un palmier ?

473
Partager :

Il y a plusieurs façons de couper un palmier parce que le terme correspond en fait à plusieurs activités. Nettoyage d’un palmier, taille appropriée ou entretien d’un palmier, les gestes ne sont pas les mêmes. Suivez nos conseils d’experts !

A lire en complément : Les avantages d'une maison à ossature bois

La taille d’un palmier est principalement de vieilles nageoires, ou celles qui interfèrent.

Quelle taille pour mon palmier ?

La taille d’un palmier correspond avant tout au nettoyage des vieux palmiers, feuilles mortes si vous préférez. La meilleure saison pour la taille des nageoires est au début du printemps, de mars à mai. D’autres époques sont possibles comme nous le verrons. Pourquoi élaguer un palmier de préférence au printemps ? Parce que de jeunes nageoires se forment à ce moment-là et les plus âgées se fanent. Les nageoires vivent environ deux ans. Ceux qui deviennent jaunes sont donc ceux qui sont apparus deux ans auparavant. Mais si vous avez envie d’élaguer votre palmier en dehors du printemps, ne paniquez pas ! Cette opération peut être effectuée toute l’année. En hiver, cependant, il peut exposer le bourgeon du palmier, c’est-à-dire la partie où les nouvelles nageoires sont formées. Le bourgeon est bien caché à la base des nageoires. Nous devons éviter de l’exposer trop.

Lire également : Comment camoufler son lit ?

Maintenir un palmier ? Rien de plus simple !

Comment couper correctement les ailettes ? L’ idéal est d’utiliser un sécateur bien aiguisé, avec des lames solides, car ce sont des pièces résistantes qui devront être coupées. Parfois, une scie à lame fine (scie à guichet ou scie sabre à batterie avec une lame de coupe en métal avec de petites dents) est la plus appropriée. Portez également des gants et des vêtements à manches longues pour ne pas vous blesser. Esthétiquement, les nageoires coupées à une longueur différente selon l’espèce, pour des raisons purement esthétiques :

— chanvre de palmier (Trachycarpus) coupe aussi courte que possible

— le palmier (Chamaerops) est coupé à environ 5 cm

— le palmier des îles Canaries (Phoenix) est coupé affleurant avec le tronc.

Le chanvre palmier, le phénix, le palmier… ne se taillent pas tous exactement de la même manière.

Couper, mais proprement ! Veillez à bien couper les nageoires. Un travail fait trop vite conduit à des bases de feuilles mal coupées, ce qui est disgracieux, non seulement à cause des bavures, mais surtout parce que la partie restée en place se fanera, et ceci d’une manière très anticorative ! Il est préférable de couper un peu plus longtemps que nécessaire, d’aller vite, puis de se croiser au bon niveau, cette fois en peaufinant.

Un palmier mal coupé : ce n’est pas joli !

Peut-on nanifier un palmier ? Faire un palmier nain, c’est-à-dire forcer un palmier à rester petit, n’est pas possible. En d’autres termes, il n’est malheureusement pas permis par la nature de faire un bonsaï de palme ! À la pépinière Palmiers et Compagnie, nous avons réussi à nanifier les Chamaerops bleus en choisissant de jeunes plantes, laissées longtemps dans le même pot et surtout très peu arrosées. Mais c’est un parce que dès que nous reposerons un tel palmier, il retrouve rapidement sa taille normale (et promis, ceux offerts ne sont pas bonsaï !). On ne peut pas empêcher un palmier de grandir. On ne peut pas non plus limiter la hauteur d’un palmier. Comme il n’a qu’un seul bourgeon, il n’y a pas d’autre choix que de le laisser pousser.

Un palmier des îles Canaries : un géant, qui ne se nanifie pas !

Pouvons-nous cultiver un palmier moins rapidement ? Si vous ne pouvez pas bloquer un palmier, vous pouvez le forcer à pousser moins rapidement. Ce sera fait d’une manière il est impossible plus simple, en fermant le robinet. Un palmier sans arrosage pousse beaucoup plus vite qu’un palmier arrosé. L’eau est un véritable engrais pour le palmier. Soif d’un palmier limite sévèrement sa capacité à grandir. Mais attention, c’est aussi le meilleur moyen de promouvoir une maladie comme une attaque de papillon ou de charançon de palmier. La nature ne se permet pas si facilement !

Pourquoi ne pas choisir un palmier artificiel ?

Entretenir votre palmier nécessite avant tout que vous soyez attentif à la manière dont il évolue au fil des mois. Vous avez vu qu’il n’est pas rédhibitoire de couper certaines feuilles, et que c’est même recommandé, parce que grâce à cela elles repoussent plus vite et mieux. Mais si à la longue vous en avez assez, parce que cela prend trop de votre précieux temps libre, vous pouvez faire le choix d’un palmier artificiel de manière à avoir toujours le même arbre chez vous, mais sans que celui-ci ne soit une source d’ennuis. Très proches de la réalité, les palmiers artificiels agrémentent très bien un intérieur, et leur ressemblance avec un authentique palmier est assez saisissante. Donc vous si vous avez envie d’avoir du vert chez vous, afin de lui donner une touche plus agréable, n’hésitez pas à acheter des plantes artificielles. Il n’ y a pas que les palmiers, il y a bien d’autres végétaux artificiels qui sont très beaux et qui font très bien dans une salle de séjour : le bambou, la ficus, mais aussi le bonsaï… A vous de faire votre choix, afin de verdir votre intérieur et de vous y sentir bien mieux.

Partager :