Assurance de prêt immobilier : les clés pour faire le bon choix

41
Partager :
Assurance de prêt immobilier : les clés pour faire le bon choix

L’assurance de prêt immobilier est souvent une étape obligée lorsque l’on souhaite contracter un crédit immobilier auprès d’une banque. Elle protège à la fois l’emprunteur et l’établissement financier en cas d’impossibilité de remboursement du prêt en raison d’accidents de la vie tels que le décès, l’incapacité de travail ou encore la perte d’emploi. Le choix de l’assurance de prêt immobilier est donc primordial et requiert une attention particulière. 

Passez par un comparateur en ligne

De nombreux sites proposent aujourd’hui ces outils qui permettent de comparer rapidement et facilement les offres disponibles sur le marché. Pour cela, il suffit généralement de remplir un formulaire avec quelques informations concernant votre profil (âge, situation professionnelle, montant du prêt souhaité, etc.), puis d’accéder à une liste d’assurances correspondant à vos critères. Les comparateurs ont l’avantage de réduire le temps nécessaire pour trouver l’offre la plus adaptée à votre situation et de vous donner une idée précise des prix pratiqués.

A lire en complément : Quel salaire pour emprunter 600 000 euros sur 30 ans ?

Par exemple, pour consulter l’offre de Magnolia, rendez-vous sur la page d’accueil du site et utilisez les fonctionnalités de recherche mises à votre disposition.

Tenez compte des garanties proposées

La garantie décès

C’est la garantie minimale que doit proposer une assurance emprunteur. En cas de décès de l’emprunteur, l’assureur prendra en charge le remboursement total ou partiel du capital restant dû. Selon les contrats, cette garantie peut aussi inclure une indemnisation en cas de perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA).

Lire également : Sur quels critères juger une bonne agence immobilière à Paris 16 ?

La garantie incapacité temporaire ou permanente de travail (ITT/IPP)

Cette garantie couvre l’emprunteur qui serait dans l’impossibilité de travailler à cause d’un accident ou d’une maladie entraînant une perte de revenu. Chaque contrat d’assurance précise les conditions de prise en charge ainsi que les délais de carence et de franchise applicables.

La garantie invalidité permanente totale (IPT)

Elle est attribuée si l’emprunteur présente un taux d’invalidité supérieur à 66% suite à un accident ou une maladie. L’assureur se chargera alors du remboursement du capital restant dû, en intégralité ou en partie selon le contrat.

La garantie perte d’emploi (PE)

Cette garantie, facultative, protège l’emprunteur en cas de chômage involontaire. Elle prévoit un versement d’indemnités qui peuvent varier en fonction des contrats et des conditions imposées par l’assureur.

Il est important de bien étudier les différents niveaux de garantie proposés par les assurances et de comparer les exclusions de chaque contrat pour choisir celui qui convient le mieux à votre situation personnelle.

Analysez le coût total de l’assurance

Le prix de l’assurance de prêt immobilier doit être pris en compte dans votre décision. Celui-ci varie en fonction de plusieurs facteurs : le type et la durée du prêt, les garanties souscrites, votre âge, votre état de santé, etc. Néanmoins, le coût ne doit pas être le seul critère déterminant ; il est essentiel de veiller à trouver le bon compromis entre le tarif et les garanties proposées.

Pour une vision globale du coût sur toute la durée du prêt, utilisez le taux annuel effectif de l’assurance (TAEA). Cet indicateur permet de prendre en compte les frais annexes éventuels et ainsi de comparer les offres plus facilement.

Partager :