Une sonde à oxygène : indispensable pour l’industrie céramique

132
Partager :

Les sondes à oxygène sont des instruments qui permettent de mesurer la concentration d’oxygène dans des environnements à haute température comme des fours à gaz, des fours à bois, des laboratoires, des fours industriels, etc. Leur but ? Faire des économies de combustibles, réduire la pollution de l’air et obtenir des couleurs d’émaillages fiables. On vous explique tout en détails dans cet article.

A lire aussi : Où trouver des pièces de rechange Citroën à Rognac ?

Une sonde à oxygène, qu’est-ce que c’est ?

Les sondes à oxygène, peu connue du grand public, désignent des instruments de mesure de la concentration d’oxygène et du potentiel carbone dans un milieu donné. Il existe plusieurs types de sondes à oxygène car elles ont toutes leurs spécificités (résister aux plus fortes chaleurs, offrir des mesures précises à de faibles températures, mesurer le traitement thermique, etc.). Certaines sondes ont d’ailleurs été particulièrement conçues pour l’industrie céramique, c’est-à-dire la poterie, la verrerie, la combustion du bronze, etc.

Pourquoi utiliser une sonde à oxygène ?

Une sonde à oxygène offre de nombreux avantages à ses utilisateurs car, en mesurant l’oxydation et la réduction de leur combustion, ceux-ci peuvent :

A voir aussi : Les dernières tendances séries pour l’année 2017

1. Économiser du combustible :

Faire des économies d’énergie est certainement l’utilité première de la sonde à oxygène. En effet, une cuisson économique dépend de l’apport de l’oxygène. Il faut suffisamment d’oxygène pour la combustion mais il n’en faut pas non plus gaspiller l’énergie en réchauffant trop l’air. La sonde à oxygène permet de trouver cet équilibre qui permettra de réaliser d’importantes économies d’énergie.

2. Obtenir des couleurs reproductibles :

Grâce à la sonde à oxygène, les matériaux céramiques, en verre, en poterie ou en bronze peuvent être reproduits avec des couleurs identiques, cuisson après cuisson. Tout cela parce qu’on connait les valeurs d’oxydation et de réduction à reproduire.

3. Réduire la pollution :

Ce troisième avantage concerne principalement les combustions qui utilisent le feu de bois puisque, pour ces dernières, il est possible d’utiliser la sonde pour diminuer la consommation en bois et, du coup, les cendres et la fumée inutile. Il suffit d’utiliser la sonde comme guide pour l’alimentation du feu à bois pour y parvenir.

Conclusion :

Vous l’aurez compris, les sondes à oxygène sont indispensables pour des métiers comme les potiers, les industries céramiques, les travailleurs du verre, etc. Les sondes à oxygène offrent différents degrés de résistance, de précision et de protection. Chaque utilisateur trouvera donc assurément la sonde qui correspond à ses besoins (longueur de la sonde, températures maximales et minimales de fonctionnement, diamètre externe, thermocouple, etc.).

Sachez aussi que les sondes à oxygène peuvent également être utilisées dans le domaine automobile, mais il s’agit là d’une autre application des sondes plus communément appelées sondes lambda.

Partager :