Pourquoi négocier des CFD au lieu d’actions directes en bourse ?

93
Partager :

Investir sur les marchés financiers, bien qu’excitant, conserve une part de risque. Trouver les bons investissements est essentiel pour conserver un portefeuille rentable. Si l’on ne comprend pas les différentes transactions proposées, le risque se multiplie. Qu’est-ce qu’un CFD et en quoi diffère-t-il d’une action traditionnelle ?

Qu’est-ce qu’un CFD ?

Un CFD signifie en français : contrat sur la différence. C’est un produit dérivé unique qui offre des options supplémentaires en matière d’investissement sur les marchés financiers. C’est un contrat qui stipule que l’acheteur encaissera ou décaissera la différence entre le prix de l’actif au moment de sa vente et son prix au moment de l’exécution du contrat. Si la différence est négative, c’est alors le vendeur qui encaisse cette différence. Pour négocier des CFD, il est possible de passer par une banque telle que Saxo.

A voir aussi : Comment sécuriser son argent quand on tient un commerce ?

Les positions CFD, longues ou courtes, ont donc un prix d’entrée fixé lors de la transaction et un prix de sortie. C’est le prix au moment de la sortie qui déterminera si le vendeur ou l’acheteur gagnent de l’argent. L’attrait dans ce produit réside principalement dans le fait qu’il est associé à un effet de levier important qui n’existe pas avec les actions classiques et qui permet de réaliser de gros bénéfices avec un petit capital. Mais attention : il peut aussi engranger des pertes importantes.

CFD vs actions traditionnelles

La notion de propriété est une différence fondamentale entre les actions et les CFD sur actions. Dans le cas d’un CFD, le contrat commence et se termine à une date précise. Durant ce temps, l’acheteur du contrat sur la différence n’en est pas propriétaire. En revanche, l’achat d’actions signifie que l’acheteur possède des actions, et ce, jusqu’à ce qu’il décide de les vendre.

A voir aussi : Comment créer un nouveau restaurant ?

De manière plus précise, l’achat d’actions CFD auprès d’un courtier donne une exposition à ce marché ou cet actif sans détenir l’action/l’actif sous-jacent, tandis que les actions représentent la propriété physique.

Quelques avantages d’un CFD

Un CFD comprend généralement un effet de levier et une marge. L’effet de levier signifie qu’il n’est pas nécessaire d’avoir le montant total de la transaction pour l’exécuter. La marge, elle, indique le montant de la transaction dont l’acheteur aura besoin selon le pourcentage de celle-ci. Si, par exemple, la marge est de 50 %, il n’aura donc besoin que de 50 % du montant de la transaction pour l’exécuter. Une telle flexibilité de trésorerie n’est pas habituelle dans le commerce d’actions.

On peut aussi utiliser des CFD pour se couvrir contre des actions traditionnelles. Le négoce de CFD est bidirectionnel et peut être rentable même dans des marchés en baisse. Grâce à l’effet de levier expliqué précédemment, il est donc possible d’utiliser une plus petite quantité de capital afin de se protéger contre des actions en perte.

Partager :