Pourquoi choisir la conduite accompagnée ?

291
Partager :

En France, plus de 200 000 automobilistes obtiennent chaque année leur permis de conduire en passant par la conduite accompagnée. Également appelée apprentissage anticipé, cette pratique offre plusieurs avantages aux jeunes conducteurs. Entre autres, elle multiplie leurs chances d’avoir leur permis d’un seul coup. Voici quelques raisons qui peuvent vous amener à opter pour l’apprentissage anticipé.

Préparation du permis dès l’âge de 15 ans

La première chose que vous devez savoir est que vous avez la possibilité de préparer votre permis de conduire à l’âge de 15 ans. Les aspirants peuvent effectuer leur Apprentissage Anticipé de la Conduite (AAC) pendant 3 ans. Durant cette période, les élèves pourront acquérir de l’expérience et développer leur réflexe. La conduite accompagnée permet de parcourir les 3 000 km qu’il faut pour obtenir le permis.

Lire également : Comment déclarer un vol de scooter ?

Apprendre à conduire dès l’âge de 15 ans ou 16 ans permet d’éviter de recourir à un apprentissage accéléré en 1 an. En effet, les élèves de terminale, généralement âgés de 17 ans, ont un calendrier chargé parce qu’il prépare le baccalauréat. Commencer l’apprentissage trois ou deux ans en avance favorise le passage du permis dès l’âge de 17 ans. Vous pouvez ainsi conduire dès l’âge de 18 ans.

Augmentation des chances d’obtention du permis

Apparu vers la fin des années 1980, l’AAC avait pour but de réduire le taux d’échec au permis. Il permet aux aspirants de disposer du temps nécessaire pour se perfectionner dans l’exercice de la conduite auto. En effet, l’Apprentissage Anticipé de la Conduite se fait avec un conducteur expérimenté ou un accompagnateur. Ce dernier permet à l’apprenti de conduire avec plus d’aisance.

A lire aussi : Quand changer d'assurance auto ?

Les statistiques ont également prouvé que les élèves ayant suivi l’AAC ont 74 % de chance d’obtenir leur permis de conduire. Cependant, ceux qui ont suivi une formation classique ont 55 % de chance de réussir après s’être formés pendant 20 ou 30 heures.

Baisse du coût de formation et des tarifs d’assurance auto

Il est bon de savoir que l’intégration de l’AAC dans la formation de l’obtention du permis de conduire baisse les frais. Il faut également savoir que les horaires supplémentaires de conduite à l’auto-école sont moins élevés que celles d’un permis classique.

En dehors de la baisse du coût de formation, l’AAC permet de rabaisser les frais d’assurance auto. Les compagnies d’assurances auto adorent et recommandent la formation de conduite accompagnée. De plus, les assureurs réduisent le prix de l’option d’assurance « conducteur novice » pour les personnes qui ont suivi un parcours AAC.

Meilleure expérience de conduite

Vous souhaitez vivre une meilleure expérience de conduite ? Recourir à la conduite accompagnée est ce que vous devez faire. Plusieurs spécialistes recommandent ce type de conduite. Pour eux, apprendre à conduire tôt rend l’apprentissage plus rapide. Le déroulement de l’apprentissage est également moins stressant pour l’aspirant. En effet, ce dernier est généralement accompagné par l’un des membres de sa famille ou l’un proche. Ces conditions très rassurantes facilitent la concentration de l’élève. Vous devez aussi savoir que vous n’avez pas besoin d’être sous la tutelle d’un moniteur d’auto-école.

L’AAC permet aux jeunes conducteurs d’avoir confiance en lui-même. Le fait de s’installer régulièrement au volant d’une voiture durant les courts ou les longs trajets, peut s’avérer être bénéfique pour eux. L’apprenti est également moins exposé à la panique lorsqu’il sera amené à conduire tout seul. Le manque de confiance en soi et la peur au volant peuvent engendrer des erreurs de conduite.

Réduction de la période probatoire

L’autre avantage qui découle du choix de la conduite accompagnée est la réduction de la période probatoire. À cet effet, l’expérience engrangée par le jeune conducteur permet de réduire à deux ans cette durée. Sachez que la période probatoire pour le permis acquis par une formation classique est de 3 ans.

De plus, cette durée est une période durant laquelle le conducteur est novice. Ce dernier n’a que 6 points sur son permis de conduire. Il est également obligé de suivre des limitations de vitesse sévères contrairement aux autres conducteurs. La formation AAC permet aux jeunes conducteurs d’avoir une réserve de 12 points 2 ans après l’examen de conduite.

Partager :