Pourquoi adopter un animal et non pas acheter ?

83
Partager :

Vous voulez accueillir un nouvel animal de compagnie dans votre maison ? Vous disposez tous les matériels, moyens financiers nécessaires pour son arrivée et pour prendre soin de cet animal ; les refuges pour animaux possèdent vous offrent une gamme d’animaux à la recherche de nouveaux foyers. Partout en France, la Fondation Assistance Aux Animaux possède six refuges, le but de cette fondation et de ses établissements c’est d’apporter un plus en matière de protection animale. Chaque animal qui entre dans l’un des refuges de la fondation est assuré d’en sortir pour être adopté soit dans un nouveau foyer ou soit dans une maison de retraite pour animaux.

Les bonnes raisons pour adopter votre futur animal de compagnie

Si vous adoptez votre futur meilleur ami, vous participerez et partagerez le même objectif avec la Fondation assistance aux animaux. Adopter, c’est aider à freiner la surpopulation animale ; que ce soit dans les refuges de la fondation ou auprès des autres refuges, il y a trop d’animaux de compagnie et assez de foyer. La majorité des refuges sont donc confrontés au problème de surpopulation. La solution adoptée par ses refuges c’est de stériliser l’animal, c’est obligatoire. Cette méthode est permanente et efficace à 100% ; ainsi, les animaux qui y retournent ne contribuent plus à la surpopulation. À part la réduction de la surpopulation, adopter c’est sauver des vies. Vu la surpopulation dans les refuges, l’adoption permet de sauver la vie de l’animal mais aussi d’accueillir un autre animal. Il faut préciser que même si les refuges sont en quête d’une famille d’accueil, vous devez remplir une certaine condition. Cette condition en fonction de chaque établissement et de l’animal à adopter ; l’idéal c’est de se renseigner auprès des responsables.

A lire également : Gel énergétique pour les sportifs

Généralité sur la vie du refuge

Dans les refuges pour animaux de la FAAA et des autres associations, les activités sont multiples et les responsabilités sont énormes pour les collaborateurs, les salariés et les bénévoles. Même si les animaux dans les refuges sont nombreux, leurs états de santé et leurs comportements doivent être suivis de près. Au refuge, chaque jour commence avec le contrôle des animaux et la prise des mesures ; si tout est normal, on procède au contrôle de la liste des soins à apporter, selon les prescriptions du vétérinaire. Les promenades, les sorties en parcs, les câlins, la socialisation des animaux sauvages, la préparation du refuge pour la nuit, les nettoyages font partie des activités journalières. La journée se termine par la préparation et la distribution de la nourriture.

Partager :