Maison pour vieux : pas une fin en soi

22
Partager :

L’importance de préparer sa retraite

Le vocable maison pour vieux est souvent remplacé par d’autres synonymes comme maison de retraite, résidence senior, résidence service, car même si la majeure partie des personnes âgées sont des retraités, cela ne veut pas dire qu’elles sont hébergées dans ce type d’établissement dès leur départ à la retraite. Certaines préfèrent rester à demeure le plus longtemps possible et des fois jusqu’à la fin de leur vie.

En France, lorsque l’heure du départ à la retraite approche, on entend souvent les gens demander “avez-vous préparé votre retraite ?”. Eh oui ! La retraite se prépare en amont. Certains diront qu’il faut commencer dès le démarrage dans la vie active, d’autres diront que cela se fait à partir de 40 ans et il y a ceux qui préfèrent attendre la dernière minute avant de se lancer. En tout cas une chose est sûre, il est indispensable de préparer sa retraite ne serait-ce que pour essayer de préserver son niveau de vie face à la baisse inévitable des revenus (de 30 à 60 %) au moment du départ à la retraite. Ceux qui ne le font pas vont sûrement le regretter.

En plus, qui dit retraite dit aussi plus d’activité. La sédentarité est, selon l’OMS (organisation mondiale de la santé), le 4ème facteur de risque de décès dans le monde. Chez les seniors, cela se traduit par un manque d’activité qui entraîne une altération de leur condition physique. Il est donc important d’avoir des activités, des occupations qui vous permettront de ne pas sombrer dans un état sédentaire.

Les règles d’or pour bien préparer sa retraite

La pension ne suffit pas à elle seule à vous assurer une retraite confortable. Il est indispensable de commencer à épargner jeune et ajuster sa stratégie au fur et à mesure de l’évolution de sa situation personnelle.

Prenez votre retraite en main

Il n’est jamais trop tard pour préparer sa retraite, mais le plus tôt sera le mieux. On dit qu’il faut en moyenne une vingtaine d’années pour se constituer un capital raisonnable. Il faut commencer par faire un premier bilan de vos points de retraite car il existe d’énormes disparités entre les professions.

Maison pour vieux ou devenir propriétaire ?

Aujourd’hui, 58 % des ménages sont propriétaires de leur résidence principale contre 30 % dans les années 50. Ainsi, être propriétaire de son logement peut être rassurant. Surtout au moment de la retraite où vous ferez une économie substantielle sur le montant du loyer, augmentant de ce fait votre pouvoir d’achat. Pour ceux qui n’ont pas pu, pensé ou voulu, la maison pour vieux reste une option valable.

Bien diversifier son patrimoine

Comme dit le proverbe “il ne faut pas mettre tous ses œufs dans un même panier”. En affaires, il faut être prudent et ne pas tout risquer sur une opportunité ou un projet uniques. Répartir son assurance entre plusieurs fonds d’investissements en valeurs françaises est assez risqué s’ils sont liés entre eux. Aussi, les placements qu’on connaît ne sont pas forcément les plus rentables, d’où l’importance de s’adresser à des experts.

Assurance-vie : un investissement qui rapporte

Même avec la hausse des prélèvements sociaux, l’assurance-vie, le PEE (plan épargne entreprise) et le PEA (plan épargne en actions) sont encore assez rentables. L’assurance-vie fonctionne sur le long terme avec des primes capitalisées au fil des années en fonction des profits réalisés. Quand bien même, l’épargne reste disponible, il est préférable, sur un plan fiscal, de ne pas faire de retrait avant au moins 8 ans.

Investissez dans l’immobilier locatif

18 % est le pourcentage de ménages possédant une résidence secondaire ou un investissement locatif en France. Plus tôt vous démarrez votre investissement et plus rapidement vous aurez remboursé votre crédit. Toute chose étant égale par ailleurs, il faut en moyenne 15 ans pour rembourser votre banque.

Sécurisez vos avoirs

Après un certain âge, il est important de réduire les risques au niveau de votre capital et de vos revenus. Assurez-vous de la liquidité et de la disponibilité de vos actifs tout en adaptant vos échanges monétaires à vos dépenses.

Il est important de garder votre résidence principale qui deviendra une source de revenus supplémentaires le jour où vous déciderez de vous installer dans une maison pour vieux ou une résidence senior. Gardez aussi, si vous le pouvez, votre résidence secondaire qui pourra aussi vous fournir des revenus complémentaires.

A senior couple

Pensez à votre protection sociale

Malheureusement, on ne va pas en rajeunissant et avec l’âge arrive ce qu’on a l’habitude d’appeler les maladies de vieux ou plus politiquement correct, les pathologies du grand âge telles que l’hypertension artérielle ou l’insuffisance cardiaque, des pathologies ostéo-articulaires, touchant les os, des pathologies gastro entérologiques responsables  des douleurs intestinales, l’incontinence, des brûlures d’estomac et des malaises. Dès qu’on quitte le monde du travail, on prend en charge l’intégralité des charges des garanties de prévoyance et de santé ainsi que les cotisations correspondantes, d’où l’intérêt de souscrire à une complémentaire santé.

Quid des travailleurs indépendants ?

N’oublions pas les travailleurs indépendants et les professions libérales dont la baisse de revenus peut être assez importante. Le contrat Madelin permet de jouir d’une rente garantie à vie ainsi que d’une exonération de prélèvements sociaux en phase d’épargne. Le travailleur indépendant a la possibilité de déduire ses cotisations de son revenu imposable ou de son résultat.

À noter que, sur un contrat Madelin retraite, le plafond de versement annuel est :

  • 10 % du revenu imposable de l’année limité à 8 PASS (plafond annuel de la sécurité sociale.
  • 15 % du revenu imposable  compris entre 1 et 8 PASS.

On ne vous le dira jamais assez, commencez à préparer votre retraite le plus tôt possible pour vous éviter des tracas inutiles.

Partager :