Crise d’adolescence: la psychologie chez l’adolescent

94
Partager :
Crise d'adolescence: la psychologie chez l'adolescent

L’adolescence: cette douce période où rien ne sied à votre enfant autrefois si doux et aimant, où un rien suffit pour le voir entrer dans une colère noire ou dans une crise de larmes… Bien que nous en soyons déjà toutes et tous déjà passés par là, nous nous retrouvons bien souvent démunis lorsque nous avons à faire face à celles de nos petites têtes blondes. Voici quelques conseils pour parvenir à affronter la tempête.   

Crise d'adolescence: la psychologie chez l'adolescent

A voir aussi : La Finlande va légaliser le mariage gay

Des limites clairement établies

L’adolescent est face à un monde des interdits : il ne peut plus agir comme un enfant tout en ne disposant pas encore des privilèges liés à l’âge adulte. Il se retrouve donc engoncé dans une étape transitoire qui ne lui convient pas, et comptez sur lui pour vous le faire savoir! Il va donc petit à petit tester où sont les limites, vérifier ce qui est permis et ce qui ne l’est pas. C’est à vous de fixer cette ligne et de sévir en cas de transgression.

Une écoute attentive

Bien qu’en perpétuel conflit, que ce soit avec lui-même ou avec les autres, l’adolescent a toutefois besoin d’être entendu, compris. Veillez autant que possible à écouter ce qu’il a à vous dire, tout en restant ferme lorsque c’est nécessaire.

A lire également : Organiser un séminaire à Bordeaux

Respecter sa bulle, son intimité

Sujet à divers changements, l’adolescent a besoin de davantage d’intimité qu’un enfant. Remarquez son évolution et adaptez votre comportement en fonction. Laissez-le respirer, il en a besoin.

Le mauvais rôle: et alors?

Il n’est pas rare de ressentir un sentiment d’échec face à un enfant que l’on ne comprend plus. Vous avez constamment le mauvais rôle et finissez par culpabiliser, par vous remettre en question. Relativisez. Est-ce vraiment si grave de porter la casquette du méchant? Si c’est pour le bien de votre enfant, cela en vaut certainement la peine.

Une passade

Et puis rassurez-vous en vous rappelant que la crise d’adolescence n’est en réalité qu’une passage vers l’âge adulte, un moment de flottement entre deux eaux, particulièrement désagréable, on vous l’accorde, mais qui ne durera pas.

Un psychologue?

Si toutefois vous ne parveniez pas à vous en sortir face à votre enfant devenu démon ou si vous remarquez qu’il s’englue dans un état proche de la dépression, peut-être pouvez-vous envisager de consulter un psychologue pour adolescent

Partager :