L’expérience au coeur de la formation dans le digital

Le digital a le vent en poupe. La transformation numérique a dégagé le paysage et relancé le secteur, dont l’activité connaît une belle reprise. Ses sirènes attirent de nombreux intéressés, séduits par ces nouvelles perspectives d’avenir, et les formations se mettent au diapason en proposant un enseignement théorique solide complété par une expérience sur le terrain.

Le digital a la cote

La crise, ainsi qu’une saturation du marché, avaient bouché le secteur du digital, qui n’offrait plus aucune perspective alléchante. C’était sans compter sur la transformation numérique et le second souffle que connaît le secteur, relançant l’activité, mais aussi l’intérêt des étudiants pour une filière friande de personnel qualifié et déjà expérimenté.

Les professionnels en place connaissent donc une reprise d’activité importante, le manque d’employés qualifiés leur permettant même d’augmenter leurs tarifs et d’accroître leurs revenus en même temps que leur activité. Mais ce manque en personnel ne saurait durer, les étudiants ayant flairé la reprise et les perspectives d’avenir dans le secteur du digital. Ils sont donc de plus en plus nombreux à se diriger dans la filière.

L’expérience, un atout irremplaçable

C’est pour cette raison qu’ils sont nombreux à suivre leur formation en alternance dans le marketing digital. L’alternance permet en effet de cumuler des apports techniques et théoriques, ainsi qu’une expérience pratique qui pourra faire la différence au moment du recrutement, tout en gagnant une certaine indépendance financière, les périodes de l’alternance passées en entreprise étant rémunérées. De plus, on constate que les diplômés ayant suivi leurs études en alternance sont souvent embauchés dans l’entreprise où ils ont effectué leurs stages et donc, déjà fait leurs preuves.

Des cursus de qualité

Face à l’engouement pour le secteur du digital et les perspectives qu’il ouvre, les universités ont revu leurs cursus et solidement renforcés leurs enseignements, devenant ainsi compétitives avec les écoles de commerce. Certains établissement universitaires sont même jugées exemplaires dans leur cursus en marketing digital et le diplôme universitaire est devenu gage de qualité et synonyme de compétence.

Mais l’enseignement universitaire ne s’arrête pas là. En effet, les facultés ont compris que dans certains domaines, l’apport théorique, aussi solide soit-il, n’est pas suffisant. C’est notamment le cas du digital. Ainsi, pour renforcer et compléter leur enseignement, les universités proposent des périodes de stage et d’apprentissage. De nombreux organismes de formation, conscient de cette réalité, proposent quant à eux des cursus en alternance. Au terme de leurs études, les futurs chefs de projet et autres community managers auront donc déjà une expérience significative à faire valoir.