La restauration de la cathédrale de Chartres fait débat

76
Partager :

_MG_6196.JPG

Il est de nature que des édifices historiques ou culturels soient restaurés en vue de les rendre plus neuves et surtout pour limiter les attaques du temps qui peuvent éroder la construction. Cependant, on n’aurait jamais cru qu’une simple restauration de cathédrale aurait entraîné une telle polémique. La cathédrale de Chartres en France est depuis longtemps la cathédrale la mieux conservée. Jouissant d’un décor digne du XIIIe siècle, cet édifice a depuis subi une cure de jouvence pour lui redonner son aspect d’antan. Toutefois, cela ne s’est pas passé dans le plus grand calme, car des États-Unis, des critiques fustigeant ces travaux de restauration se sont fait entendre.

A lire aussi : Ce qu’il faut savoir avant d’ouvrir ou reprendre un débit de boissons

Une restauration débutée en 2008

Les travaux de restauration de cette cathédrale ont vu le jour en 2008 et comptent d’ailleurs se poursuivre jusqu’en 2016. En fait, la première phase concernait la restauration complète des deux chapelles, les dernières étapes concerneront une remise à neuf complète de la nef pour permettre à l’ensemble de retrouver sa splendeur et son décor d’antan. En détail, environ sept travées et 14 baies vitraux sont en cours de restauration complète. De plus, les travaux de nettoyage avec l’aspiration des poussières et des taches de suie qui ont été placées par le temps sur les parois ont fait ressortir les aspects originaux des parois et surtout les enduits authentiques sont devenus visibles avec un brossage délicat. Ce qui a fait voir à tout le monde le parement mural composé de fausses pierres ainsi que des colonnes et des arcs blancs. Ainsi, ce monument du XIIIe siècle a eu la chance de conserver son intégrité ornementale.

Des critiques d’un passionné d’art

Les critiques n’ont pas émergé de France, mais bien de l’outre-Atlantique. En fait, aux États-Unis, un spécialiste en architecture et écrivain influent a émis des critiques virulentes concernant les travaux de restauration de la cathédrale. En effet, ce personnage a soumis une lettre incendiaire sur les travaux qui sont en train d’être effectués dans la cathédrale.

A découvrir également : Quelle orientation pour votre véranda ?

Pour lui, les monuments qu’ils soient historiques ou originels ne devraient pas rechercher l’originel, mais qu’ils devraient plutôt rester comme ils sont et accepter les influences du temps. De ce fait, ces affres du temps feraient partie intégrante de l’histoire des monuments. Par ailleurs, vu que certaines rénovations affectent la résistance des bâtiments, cet avis de Martin Miller devrait sans aucun doute être analysé à nouveau.

Partager :