Coût de la vie : Comment faire des économies sur mes produits alimentaires ?

29
Partager :
Les résultats définitifs des élections législatives 2022 sont tombés et le parti présidentiel conserve, grâce à une nouvelle alliance, une majorité absolue d’une courte tête (83 députés contre 82 pour l’opposition). L’heure est désormais à l’action pour les 165 nouveaux députés élus, qui doivent proposer des solutions rapides pour lutter contre l’inflation galopante au Sénégal. En attendant les décisions politiques, comment pouvons-nous faire des économies sur notre épicerie ? Comment parvenir à réduire nos dépenses ? État des lieux et solutions dans cet article.

Une nouvelle assemblée divisée

La Commission nationale de recensement des votes (CNRV) a confirmé les résultats provisoires annoncés le 4 août dernier. La coalition du président Macky Sall arrive en tête avec 82 députés (il en comptait 127 en 2017) devant la principale alliance de l’opposition YAW & Wallu Sénégal et ses 80 élus.

A lire en complément : L’encens : bénéfique ou nocif pour la santé ?

Le ralliement de Pape Diop, député de l’opposition et ancien président de l’Assemblée nationale et du Sénat, permet au parti présidentiel d’obtenir la majorité absolue (83 députés sur les 165 que compte l’Assemblée).

L’assemblée est plus divisée qu’elle ne l’a jamais été mais les nouveaux élus vont devoir s’entendre car les défis à relever sont décisifs et urgents.

A lire aussi : Le tire-lait, un incontournable au suivi de l’allaitement

L’inflation, un sujet majeur pour les nouveaux élus

Parmi ces défis, l’inflation occupe une place centrale. Ce défi du quotidien s’est invité dans la campagne électorale ces derniers mois. Ousmane Sonko, l’une des figures de l’opposition, a d’ailleurs promis que la première loi votée serait consacrée au pouvoir d’achat.

En effet, les prix ont augmenté de 8,9 % en juin sur un an, selon l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD), contre seulement 1% en 2019. Les produits alimentaires arrivent en tête des dépenses concernées par cette hausse généralisée, suivis des transports, du logement, de l’eau, du gaz et de l’électricité.

Cette situation s’explique par un contexte mondial de hausse des prix qui a commencé avec la pandémie de Covid-19 et s’est aggravé sous l’effet du conflit russo-ukrainien. Plus de 60% du blé importé au Sénégal provient normalement de Russie et d’Ukraine.

La chasse aux promotions

En attendant les effets des politiques que mènera la nouvelle Assemblée, les sénégalais doivent s’adapter et trouver des solutions pour réduire leurs dépenses. Les citoyens font désormais la chasse aux promotions et aux bonnes affaires pour diminuer leur budget épicerie.

Pour les aider, de nombreux sites se développent et recensent toutes les promotions en vigueur, pour toutes les grandes enseignes, partout dans le pays. Vous pouvez notamment retrouver un large choix de catalogues et prospectus en ligne sur promoaccro.fr, l’un de ces nouveaux acteurs qui œuvrent pour notre pouvoir d’achat.

Une consommation plus locale

En plus de surveiller les bonnes affaires près de chez nous, la solution la plus simple, et la plus pérenne pour l’économie sénégalaise, est de faire nos courses chez des producteurs locaux. Nous évitons ainsi les longues chaînes de distribution dans lesquelles chaque intermédiaire prend une marge et contribue à l’augmentation du prix final. Ici le produit va directement du producteur au consommateur. L’impact sur votre budget s’en ressent rapidement. De plus favoriser et augmenter la production locale peut nous permettre d’aller vers une meilleure autosuffisance alimentaire et d’être ainsi moins dépendants des importations à l’avenir.

Partager :