Trouver un bon logement pour étudiant à Montpelier : comment faut-il procéder ?

831
Partager :
Une résidence étudiante

Montpelier compte trois universités et six grandes écoles. Avec environ 70 000 étudiants, elle est l’une des plus grandes villes universitaires de France. Après l’admission dans une université, le logement est la seconde grande préoccupation qui taraude dans l’esprit des étudiants.

En effet, un étudiant a besoin de calme pour étudier et de certaines infrastructures pour ses courses. En outre, le rapport qualité-prix est aussi un critère de taille pour choisir un logement.

A voir aussi : Estimation d’un bien immobilier : comment s’y prendre

En tenant compte de tout cela, trouver où habiter lorsqu’on est étudiant n’est pas souvent simple. Toutefois, certaines astuces permettent bien d’y parvenir. Voici des moyens efficaces de trouver un bon logement  étudiant à Montpelier !

Trouver la zone idéale

Le premier critère à prendre en compte pour choisir un logement pour étudiant est la localisation. En effet, habiter près de son université ou de son école présente de nombreux avantages. Vous passez d’abord moins de  temps dans les transports et vous êtes potentiellement moins fatigué. Cela constitue une économie non négligeable.De même, en habitant dans une résidence étudiante à Montpellier, vous pourrez faire la marche quelques fois en rentrant des cours. Nul besoin de rappeler l’importance du sport pour la santé et surtout la trentaine de minutes de marche ou d’exercice recommandé quotidiennement par les médecins. Vous gagnez ainsi un temps précieux faisant du sport cette façon.

A lire également : Agences immobilières de luxe : qui sont-elles ?

En outre, il est essentiel de vérifier la disponibilité de certaines infrastructures dans les alentours de son futur logement. Il s’agit entre autres :

  • D’une supérette ;
  • D’un fast food ;
  • D’un marché ;
  • D’une gare routière.

Quelle que soit l’option de logement choisie, ces infrastructures permettent de faire ses courses, de trouver rapidement un coin où manger et bien d’autres choses. Tout cela est important pour être épanouie afin de réussir ses études.

Les résidences du CROUS

Le Centre Régional des Œuvres Universitaires et Scolaires (CROUS) est  l’opérateur du service public de la vie des étudiants. Il intervient dans trois principaux domaines qui sont :

  • Le logement étudiant ;
  • La restauration universitaire ;
  • L’action sociale à travers des bourses.

Le CROUS travaille avec le budget de l’Aide Spécifique Annuelle (ASAA). Ainsi, il est possible lorsqu’on est étudiant d’habiter dans une résidence de ce centre. Il y a 22 différentes résidences CROUS à Montpelier qui accueillent des milliers d’étudiants chaque année. Ces logements sont attribués aux étudiants venant de familles modestes.Ainsi, comme critères d’attribution, il y a :

  • Le revenu de l’étudiant et de ses parents ;
  • La composition de la famille ;
  • L’éloignement géographique du domicile familial.

Pour obtenir un logement dans une de ces résidences, il est primordial de constituer un Dossier Social Etudiant (DES) à envoyer sur la plateforme dédiée avec pour objet « Demander un logement ». Par ailleurs, il faut aussi constituer un nouveau dossier pour conserver le logement pour l’année académique suivante si on y habite déjà.

Un coût forfaitaire est payé en guise de loyer lorsqu’on habite une résidence CROUS. C’est une excellente alternative pour avoir un logement de qualité à un coût très bas. Il y a également l’avantage d’être en compagnie de nombreux autres étudiants. D’excellents liens peuvent ainsi être tissés.

La résidence étudiante

Contrairement aux résidences universitaires gérées par le CROUS qui est un service public, les résidences étudiantes sont construites et gérées par des particuliers. Ce sont des services privés mis sur pied dans des villes avec un grand nombre d’étudiants. Elles sont généralement composées de :

  • Un immeuble qui comprend des appartements (ou studio) ;
  • Un extérieur équipé de garage de vélos et parking de voiture ;
  • Une salle de sport entièrement équipée ;
  • Une salle de vie commune ;
  • Une laverie.

Les appartements ou studios dans une résidence étudiante sont déjà meublés et équipés (salle de bain, cuisine, lit et bureau). Les tarifs des résidences étudiantes sont plus élevés que ceux des résidences du CROUS. Néanmoins, ils sont très compétitifs sur le marché des logements pour étudiant.

Les foyers pour jeunes travailleurs

Il est aussi possible d’habiter dans des foyers pour étudiants et jeunes  travailleurs. Ce sont des résidences gérées par des associations parfois religieuses qui accueillent des jeunes de 18 à 25 ans en moyenne. Vous pourrez trouver un foyer mixte ou un foyer réservé pour femme ou pour homme. Ainsi, pour habiter dans une telle résidence, vous devez :

  • Appartenir à la tranche d’âge requise ;
  • Être en situation d’emploi (alternance) ou de formation (étudiant) ;
  • Vivre seul ou en couple, mais sans enfant ;
  • Disposer des papiers d’identité ou du titre de séjour pour les non-Français.

Il est nécessaire de déposer un dossier pour faire une demande afin d’habiter dans un foyer pour étudiant ou jeunes travailleurs. À Montpelier, le coût du loyer dans une telle résidence est de 400 € en moyenne. Toutefois, il faut prévoir une centaine d’euros environ pour l’inscription et le dossier.

La colocation

La colocation est une meilleure alternative de logement pour les étudiants qui n’ont peut-être pas eu accès à une résidence universitaire et qui disposent d’un budget limité. Ce mode d’habitation est assez courant. En effet, il permet de partager une maison ou un appartement avec d’autres personnes afin de réduire les charges.

Le loyer, les factures et même parfois la nourriture sont divisés en part égale par les colocataires. La colocation permet donc aux étudiants d’avoir un loyer beaucoup moins cher que dans le cas d’une location classique. Dans certains cas, il est possible de trouver une colocation à partir de 350 €.

Elle permet aussi de vivre dans un appartement (ou dans une maison beaucoup) plus grand, contrairement aux studios personnels dans les résidences universitaires.

Comment trouver une bonne colocation ?

Il n’est pas toujours facile de trouver une bonne colocation. Néanmoins, il existe aujourd’hui des sites de mise en relation de potentiels colocataires. Sur ces plateformes, vous pouvez :

  • Créer un profil et y mettre une photo ;
  • Donner le plus d’informations sur vous ;
  • Indiquer le type de logement que vous souhaitez co-louer ;
  • Renseigner le quartier exact où vous souhaitez habiter.

Toutefois, le bouche-à-oreille est également une solution efficace pour trouver une colocation. Par ailleurs, l’autre question épineuse lorsqu’on opte pour ce mode de logement est le choix des colocataires. Il est primordial de bien choisir son ou ses colocataires pour être épanoui.

En réalité, le meilleur colocataire est une personne ayant un tempérament et un mode vie similaires aux vôtres. Étant étudiant, il est conseillé de choisir un autre étudiant. Dans la mesure du possible, il pourrait être de la même filière que vous. Vous pourrez ainsi mieux vous comprendre et vous respecter. De plus, il est important de discuter en amont des sujets comme :

  • Les horaires de travail ;
  • La présence d’un animal ;
  • Les visites ;
  • La consommation de cigarette ;
  • Les revenus et le partage des charges, etc.

Le choix du colocataire peut être déterminant dans la réussite de votre année académique. Il est donc judicieux d’opérer ce choix avec grande minutie.

Quel contrat choisir pour une colocation étudiante ?

Deux types contrats sont possibles lors d’une colocation étudiante. Il s’agit du bail individuel et du bail unique. Dans le premier cas, chaque colocataire est responsable de son loyer et dispose de son propre garant en cas de difficulté de paiement.

Dans le second cas, le contrat inclut l’ensemble des colocataires et le loyer est perçu en un bloc. Il est conseillé d’opter pour un bail individuel, surtout si vous ne connaissez pas préalablement vos colocataires.

La location classique

Une location classique est une première option qu’il est possible de choisir pour son logement en étant étudiant. Cela n’est rien d’autre que la possibilité de louer un logement de son choix, que ce soit un appartement avec le nombre de pièces voulues ou une maison. L’essentiel avec une location classique est d’avoir la capacité de répondre aux exigences financières de l’habitation désirée.

En outre, il est primordial de trouver une agence immobilière sérieuse pour dénicher un appartement avec des caractéristiques précises. À Montpelier, il en existe plusieurs que vous êtes en mesure de contacter pour avoir votre logement. Toutefois, étudiant ou non, votre statut de locataire classique vous confère certains droits et en même temps certains devoirs.

Les droits du locataire

En tant que locataire, il est indispensable d’exiger un état des lieux avant d’emménager. Cela permet de savoir si l’habitation répond aux normes en vigueur. Lorsque ce n’est pas le cas, le propriétaire a l’obligation de faire les réparations nécessaires avant que vous emménagiez.

La quittance de loyer est aussi un droit dont on bénéficie en étant locataire. Ce document atteste en effet du paiement du loyer. Par ailleurs, vous êtes protégé des expulsions par la trêve hivernale. Cette loi stipule que, même en cas de loyer impayé, vous ne pourrez être expulsé de la maison entre le 1er novembre et le 31 mars.

Les devoirs du locataire

Le locataire ne bénéficie pas seulement de droits. En signant le contrat de bail, il s’engage à payer son loyer à bonne date. Tout arrêt de paiement sans une raison valable (lorsque le propriétaire ne fait pas des réparations par exemple) peut mener à une poursuite judiciaire.

De même, vous avez l’obligation de ne pas dégrader l’habitation de façon volontaire. La législation immobilière impose en effet au locataire de prendre soin de son domicile afin de le rendre tel qu’il l’a reçu selon l’état des lieux. Il est également du devoir de l’étudiant de ne pas déranger le voisinage.

Solliciter les aides

Le logement est un budget important pour les étudiants. Pour cette raison, il existe différentes aides de l’État par le biais des Caisses d’Allocations Familiales (CAF) pour permettre aux universitaires de bénéficier d’une habitation décente.

Il s’agit principalement de l’Aide Personnalisée au Logement (APL) et de l’Allocation de Logement Sociale (ALS). Il y a quatre conditions pour bénéficier d’une aide de la CAF. Ce sont :

  • La validité d’une pièce d’identité ou d’un titre de séjour ;
  • La location d’un logement décent ;
  • L’inexistence d’un lien de parenté avec le propriétaire du logement que vous louez ;
  • Un faible revenu.

Même en cas de colocation, il est possible de bénéficier d’une aide pour le paiement de son loyer. L’aide est alors calculée en fonction du nombre de colocataires. Toutefois, chaque colocataire doit faire sa demande.

Pour finir, il est nécessaire de rappeler qu’il y a de nombreuses options pour le logement étudiant. Montpelier étant une ville universitaire, les demandes sont nombreuses. Il est donc primordial de commencer ses recherches tôt pour avoir une habitation adéquate.

De même, il est judicieux de constituer son dossier assez tôt pour pouvoir habiter dans une résidence universitaire ou bénéficier d’une aide.

Partager :