Les solutions pour que les bruits ne se propagent pas

30
Partager :
test isolation thermique

Le rôle de l’isolation est d’éviter ou au moins de réduire la propagation des bruits. Les bruits proviennent aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur d’un bâtiment. Plusieurs types de bruits existent et ont été définis. Pour chaque catégorie de bruits, on trouve une solution associée pour en limiter sa propagation.

Les produits d’isolation phonique pour un bruit particulier : les solutions varient aussi selon la nature du logement

Les logements sont caractérisés par des bruits de différents types. On peut classifier tous ces bruits en deux catégories principales. Les bruits aériens, extérieurs et intérieurs, renvoient à des sons émis lors de conversations, par la circulation routière, la TV… Les bruits solidiens sont des bruits d’impact liés à un une chute ou un déplacement d’objet.

test isolation thermique

Cela peut provenir aussi de bruits de pas, chox de talons. De même, les équipements émettent des bruits, comme la tuyauterie, les ascenseurs et les chasses d’eau. Pour les bâtiments construits avant 1970, aucun réglementation ne les encadre, même s’il y a une rénovation. Mais un arrêté du 22 décembre 1975 légifère sur les habitations construites entre 1970 et 1996. Cette réglementation mettait l’accent surtout sur les planchers et les cloisons. La NRA (Nouvelle Réglementation Acoustique a été modifiée en 2000 dans le cadre d’une standardisation européenne.

Les solutions d’isolation phonique varient avec les besoins à satisfaire. Pour les murs, les prix d’appel sont de l’ordre de 125 euros/m² pour le produit quiet room. La solution pro coute, elle, 165 euros/m², tandis que extrême est facturé 275 euros le m². Des solutions allant de 2 à 7 couches d’isolante sont proposées pour les plafonds. On trouve 5 solutions adaptées aux sols, les prix les plus bas tournent autour de 45 euros/m², main d’œuvre incluse. Les fenêtre doivent avoir toute votre attention, car ce sont des ouvertures et les solutions dépendent du matériau, de l’état de la menuiserie et de l’épaisseur du vitrage.

La question de l’isolation phonique des murs renvoie à une réglementations stricte, mais les prix varient selon les besoins et la nature des bâtiments.

Partager :