Comment investir dans l’immobilier sans risque ?

89
Partager :

Quel que soit le domaine d’activité dans lequel vous souhaitez investir, que ce soit dans l’industriel, le mobilier ou l’immobilier, la rentabilité de vos affaires est souvent récompensée par rapport au risque que vous avez pris en tant qu’investisseur.

Un investissement comporte toujours des risques, mais il est possible de les limiter en adoptant des solutions comme Homunity.

A lire aussi : Baisse des taux : le regroupement de crédits sollicité

Les différents risques en matière d’investissement immobilier

Il existe deux types de risque à prendre en compte en ce qui concerne l’investissement immobilier. Il y a tout d’abord le risque sur le principal capital investi et le risque lié aux données plus périphériques de l’investissement, notamment la durée, la liquidité, etc. Rendez-vous sur Homunity si vous souhaitez vous lancer dans un investissement immobilier.

A découvrir également : Les nouvelles modalités du dispositif Pinel

Par conséquent, il n’existe aucun placement sans risque et donc il n’y a aucun investissement immobilier sans risque non plus. En tant qu’investisseur, vous pouvez souscrire des assurances pour vous protéger des risques d’impayés au niveau des loyers, de baisse de la valeur de votre bien immobilier, etc.

Toutefois, il faut quand même noter que ces assurances sont limitées, que ce soit en montant ou en temps. Ainsi, il vous est donc indispensable de garder à l’esprit que la meilleure solution de limiter le risque d’un investissement immobilier est de le choisir en fonction des critères de bon sens comme le prix, le potentiel et l’emplacement. Grâce à cela, les produits d’investissements sans risque sont qualifiés comme une épargne financière.

Les différentes étapes d’investissement à prendre en compte d’après Homunity

Retrouvez dans ce qui suit quelques conseils pour vous aider à investir en toute sécurité dans votre projet immobilier, mais vous pouvez aussi en trouver dix autres sur ce lien.

  • Savoir cibler votre bien : une fois que vous aurez défini quelles sont vos priorités pour lesquelles vous avez décidé de vous lancer dans votre projet : habitation, location, vente, etc., vous pouvez maintenant commencer par cibler le bien qui vous correspond le mieux. Recherches sur internet, contacts des agences immobilières et recommandations de vos proches sont les meilleurs moyens de trouver le maximum de pistes qu’il vous faut ;
  • les visites : cette étape vous permet d’avoir une idée précise et concrète du bien afin que vous puissiez vous décider de son acquisition. Selon Homunity, prévoyez de visiter plusieurs biens, demandez l’avis de votre famille, de vos amis, de vos collègues et surtout de votre conseiller immobilier avant de faire votre choix ;
  • rendez-vous auprès d’une institution bancaire : généralement pour investir, vous devez vous endetter. Optez pour le crédit qui vous propose le meilleur taux. Pour le trouver, il faut que vous jouiez sur la concurrence et faire des comparaisons de coûts d’emprunt ;
  • formalisation de votre achat : une fois que vous ayez signé le compromis, il vous reste trois mois pour signer l’acte de vente définitif. Pendant ce délai, vous pouvez encore vérifier tout le bien afin de vous assurer que vous n’achetez pas un appartement ou une maison qui a des vices cachés.

Pour toutes ces différentes étapes jusqu’à la signature du contrat de vente, Homunity vous conseille vivement de vous faire accompagner par un notaire qualifié et un conseiller immobilier expérimenté.

Quels supports d’investissement adoptés pour éviter les risques ?

Les actifs généraux des assureurs ou fonds avec l’Euro comme devise représentent les produits sans risque. Ce sont les plus utilisés, car avec eux, vous pouvez bénéficier d’une garantie en capital.

Exigez les livrets réglementés, notamment le livret A et le LDD ou livret de développement durable. Ils vous permettent de constituer une épargne de prévoyance et de précaution, qui est à la fois sécurisée, progressive et liquide. Les comptes sur ces livrets rémunèrent vos dépôts sans exiger une contrepartie, que ce soit en montant ou en durée de détention.

Cliquez ici pour obtenir des informations plus détaillées.

Selon Homunity, les fonds structurés dotés d’une garantie en capital et d’une assurance de protection du capital. Ils sont essentiellement référencés sur des contrats relatifs à des assurances-vie. Sa souscription n’engendre aucun frais supplémentaire.

Partager :