Les Français et la langue anglaise: pourquoi une rupture si profonde?

26
Partager :
drapeau-anglais

drapeau-anglaisLes Français ne sont pas réputés pour leur maîtrise des langues étrangères et l’anglais ne fait pas exception. Chaque année, le rapport d’Education First classe la France parmi les moins bons élèves européens en matière de maîtrise de la langue de Shakespeare. En 2014, la France se classait ainsi 29e pays sur 63 et bon dernier des 21 pays européens analysés. Mais pourquoi ce manque de maîtrise ? 

Une question de génération ? Non !

Si les Français sont particulièrement mauvais en anglais, certains y voient une question de génération mais cette affirmation peut être balayée d’un revers de main tant les résultats sont identiques en fonction de l’âge des personnes analysées. Aussi bien les étudiants que les actifs offrent des résultats médiocres dans leur maîtrise de l’anglais. La réponse doit donc être cherchée ailleurs…

Une trop faible exposition à l’anglais ? Peut-être !

Autre raison souvent évoquée pour expliquer le manque de maîtrise de l’anglais par les résidents de l’hexagone: le fait qu’ils sont peu confrontés à l’anglais au quotidien. En effet, hormis dans la capitale et dans certaines autres grandes villes françaises, il est difficile de trouver des films en version originale au cinéma par exemple. Tout est traduit: de la publicité traditionnelle aux séries télévisées en passant par les interviews dans les journaux télévisés !

Ce manque d’exposition de l’anglais peut donc en partie expliquer le manque de maîtrise des Français pour l’anglais.

Complexité de la langue et question géopolitique ? Sans doute !

D’autres arguments sont régulièrement mis en évidence par des spécialistes pour expliquer que les Français souffrent de difficultés pour apprendre l’anglais. Parmi ceux-ci, on trouve tout d’abord la question de la complexité de la langue: “l’anglais est particulièrement difficile parce que sa graphie et sa phonie ne correspondent pas et parce que la fréquence des sons est différente de celle du français”, explique Laure Peskine, secrétaire générale de l’Association des professeurs de langue vivante dans un article paru sur 20minutes.fr

Un dernier argument avancé par les spécialistes est plutôt d’ordre géopolitique. En effet, certains pays (notamment les pays scandinaves) doivent impérativement apprendre l’anglais pour avoir un certain poids au niveau international, ce qui n’est pas le cas de la France grâce à sa grande population.

Une solution doit donc régulièrement être privilégiée par les Français: faire appel à des agences de traduction spécialisées pour garantir des transcriptions infaillibles !

Partager :