3 solutions pour l’estimation d’un bien immobilier

662
Partager :
estimer un bien immobilier

Vendre une maison et un appartement est un parcours qui commence par l’estimation du prix du logement. Et c’est loin d’être l’étape la plus simple pour les propriétaires. Comment procéder ? Faut-il faire appel à un professionnel de l’immobilier ou non ? Dans cet article, je vous donne 3 solutions pour l’estimation d’un bien immobilier.

1- Faire l’estimation d’un bien immobilier soi-même

Il est possible de faire l’estimation d’une maison ou d’un appartement vous-même. A vos risques et périls ! En effet, estimer la valeur réelle d’un bien est loin d’être simple. Bien sûr, vous allez vous tourner vers un outil en ligne. Il existe de très nombreux sites d’estimation immobilière en ligne. Ces derniers permettent d’obtenir une idée du prix de l’immobilier sur une localisation à partir d’une surface donnée. Il faut bien comprendre que c’est seulement un indicateur.

A lire également : La génération Z dévoile le bien de leurs rêves

Impossible d’avoir une estimation immobilière en ligne et gratuite avec un simple outil ! Soit, ce dernier vous donne une estimation du prix au mètre carré, ce qui n’est pas suffisant. Soit, il vous renvoie à un professionnel de l’immobilier via un formulaire de contact.

Pourquoi ? Parce que le prix réel d’estimation d’un bien immobilier est plus complexe qu’une question de mètres carrés. Oui, le marché local est important et le prix au mètre carré entre deux rues d’une même ville peut être radicalement différent. Cependant, il faut aussi prendre en compte :

Lire également : Estimation d’un bien immobilier : comment s’y prendre

  • L’état du bien ;
  • Sa nature  : maison à étages, plain-pied, appartement au dernier étage ou au rez-de-chaussée ;
  • Le nombre de pièces ;
  • Son orientation ;
  • Son environnement immédiat : centre-ville, périphérie, quartier calme ou bruyant ;
  • Ses équipements : type de chauffage, ascenseur, etc ;
  • La présence éventuelle d’un extérieur : balcon, terrain, terrasse.
  • Ses dépendances éventuelles et leur superficie.

Une liste non exhaustive qui est croisée avec les données du marché.

Pas si simple, n’est-ce pas ?

2 – Faire estimer son bien par une agence immobilière

Savez-vous que l’estimation d’un bien par une agence immobilière est un service offert ? Cela évite de se prendre la tête quand on ne connaît pas les méthodes d’estimation immobilière. Un professionnel de l’immobilier n’a pas ce problème et connaît parfaitement le marché immobilier local. Si vous connaissez mal l’immobilier du secteur, Pour en découvrir plus, n’hésitez pas et renseignez-vous dès maintenant.

De plus, il a le recul nécessaire pour fixer un prix de manière fiable. C’est souvent ce qui manque aux vendeurs. En tant que propriétaire, la perception d’un bien est différente. Il y a une tendance à le valoriser même de manière involontaire. Cela induit des erreurs et le risque est de ne pas vendre le bien dans les meilleurs délais…

L’agent immobilier est également la personne la mieux placée pour vous donner des conseils immobiliers pour vendre votre maison.

3 – Faire appel à un notaire

Le notaire est comme l’agent immobilier parfaitement habilité à faire l’estimation d’un bien. D’ailleurs, si vous visitez le site des notaires de France, il possède une base de données intéressante pour connaître le prix de l’immobilier local. Néanmoins, l’estimation immobilière par un notaire est payante !

Pour une estimation d’un bien immobilier dans un cas classique de vente, préférez l’agent immobilier. Toutefois, il y a des situations où le recours à un notaire est nécessaire. S’il s’agit d’une succession, d’une vente pour cause de divorce, d’une donation ou d’une estimation de l’IFI, c’est un notaire dont vous aurez besoin. Celui-ci veillera à ce que le cadre juridique soit respecté et produira alors un acte payant.

Partager :