Quels remèdes pour soulager un aphte de manière efficace ?

34
Partager :

Un aphte est une petite plaie de quelques millimètres qui se développe dans la bouche. Même si cette affection est bénigne, elle est particulièrement douloureuse et prend du temps à disparaître. Il existe quelques remèdes pour traiter un aphte et des astuces pour éviter leur apparition. Dans un premier temps, précisons l’origine des aphtes. Ensuite, détaillons les solutions pour soulager la douleur. Enfin, rappelons les gestes de prévention à respecter.

La cause d’un aphte

L’origine d’un aphte est diverse mais certaines personnes sont plus particulièrement sensibles. En effet, des facteurs pouvant les favoriser ont été identifiés. On évoque souvent des causes liées à la fatigue ou au stress. Les hormones ou une carence minérale sont aussi pointées du doigt. Sans oublier l’alcool et le tabac. De plus, une mauvaise hygiène bucco-dentaire ou des blessures générées par le frottement d’un appareil dentaire peuvent également entrainer un aphte. Enfin, certains aliments ont tendance à provoquer la survenue des aphtes.

Réduire la douleur d’un aphte

D’ordinaire, un aphte guérit spontanément en quelques jours seulement. En cas de gêne, notamment lors de la prise d’un repas, une automédication suffit pour les cas les plus simples. Il est utile de recourir à un anesthésique local et de pratiquer des bains de bouche pour soulager un aphte sur la gencive par exemple. On peut aussi appliquer directement sur la plaie un gel protecteur dont l’effet sera de rendre l’alimentation plus confortable.

Les gestes préventifs

La personne sujette aux aphtes doit identifier la cause de leur survenue. Quand l’origine est connue il est plus simple d’éviter les situations à risques. Ainsi, un individu qui a des aphtes après avoir consommé du gruyère devra veiller à limiter la consommation de ce fromage. De même pour tous les autres aliments connus pour favoriser les aphtes. Il faut aussi toujours garder une bonne hygiène bucco-dentaire et consulter son dentiste régulièrement. Enfin, si les récidives sont fréquentes, la consultation d’un médecin est recommandée.

Partager :