Saviez-vous que le poppers était en vente libre ?

8
Partager :
flacon de poppers vide

Depuis juin 2013, le poppers est de nouveau autorisé à la vente et ce, qu’il soit composé de nitrites d’amyle, de butyle ou d’alkyle. Aussi, il est aujourd’hui possible de s’en procurer aussi bien dans les bureaux de tabac qu’en parapharmacie, dans les sex shops bien sûr, mais aussi sur Internet. Dans cet article, nous allons revenir un peu plus en détail sur l’histoire du poppers en France. Enfin, nous vous donnons quelques conseils pour vous fournir en produit de qualité, respectant les normes européennes et sans danger pour la santé.

Les multiples interdictions du poppers en France

everest marque de poppersLe poppers a été introduit en France dans les années 1980. À l’époque, il fait fureur aux USA malgré une interdiction à la vente. Il est alors commercialisé sous forme de parfum d’intérieur. Au départ, le poppers ne fait l’objet d’aucun statut légal en particulier. Aussi, il était distribué en vente libre. C’est le 26 mars 1990 qu’est voté le premier décret, visant l’interdiction du poppers composés de nitrites d’amyle et de nitrites de butyles.

Ce décret est alors renforcé le 20 novembre 2007, avec l’interdiction du poppers à base de nitrites d’alkyle. L’annulation de ce décret à lieu en mai 2009, mais est elle-même annulée en 2011. Pendant deux ans, tous les poppers quelle que soit la composition sont de nouveau interdits. En effet, le 3 juin 2013, le décret de 1990 est définitivement annulé. Aussi, depuis ce jour, il est possible d’acheter du poppers légalement.

L’abrogation du décret de 1990 le 16 mai 2013

Si le décret de 1990 a été abrogé le 16 mai 2013, c’est en raison de l’absence de relation établie entre le poppers et les risques de dépendance. C’est vrai, des études ont été menées à ce sujet à la demande de l’État, afin de faire la lumière sur l’éventuelle dangerosité du poppers. D’autre part, l’annulation du décret a également été permise, grâce à l’absence d’études au sujet des nitrites d’alkyle.

Enfin, le poppers ne peut être assimilé à une drogue. Nous l’avons vu, il ne génère pas de phénomène de dépendance. D’autre part, contrairement au cannabis par exemple, ou à des drogues plus dangereuses comme l’héroïne, il n’interfère pas au niveau du cerveau. De ce fait, il ne peut entrer dans la catégorie des drogues.

Où acheter du poppers en toute sécurité ?

Il est essentiel de mentionner que le poppers possède certains effets secondaires. En effet, après une prise, il est possible de ressentir des vertiges, ou des maux de tête. Aussi, il semble crucial de se fournir en produit répondant aux normes européennes en vigueur. Pour cela, faites confiance à des sites web sérieux et de qualité. Il est également possible d’investir dans du poppers dans les sex shops et de profiter des conseils d’un vendeur.

Partager :