Faire du VTT en toute sécurité : bien se protéger

58
Partager :

Lorsqu’on tombe à vélo, on peut se faire mal et si vous demandez les VTTistes, ils vont vous répondre qu’en cas de chute, ce n’est pas un petit bobo qu’ils ont. C’est pour cette raison qu’on recommande des équipements spécifiques pour les disciplines à vélo comprenant plus de risques comme le freeride, le cross-country, la descente ou encore l’enduro. Comptez-vous vous adonner au VTT ? Voici les équipements que vous devez acquérir.

Pour la tête

Pour une pratique en toute sécurité du vélo, il faut un casque. Si vous prenez votre deux-roues pour faire de la randonnée, du cross-country ou du All Mountain, vous pouvez prendre un casque classique. Cependant, si votre pratique comprend plus de risque, notamment si vous faites du freeride ou de l’enduro, choisissez un casque intégral pour une protection optimale. Ceux qui ne sont pas très à l’aise dans le casque intégral pourront choisir le casque à mentonnière amovible.

A lire aussi : Immobilier: l'Espagne, le pays des bonnes affaires

En complément du casque pour le cyclisme, il serait aussi judicieux de prendre un masque ou des lunettes VTT pour la protection de vos yeux. Cet équipement devient vraiment nécessaire s’il y a du vent ou de la pluie ou si vous sortez en période hivernale. On distingue différents masques et lunettes, mais vous devez prendre celui qui répond à vos besoins et aussi qui correspond à votre casque. Pour les fans de pratiques extrêmes, il faut également prendre un protège cervicales ou un « neckbrace » pour éviter un coup de lapin.

A lire également : Comment choisir un hébergement bien sécurisé dans la ville d’Antananarivo ?

Pour le haut du corps

Pensez-vous être suffisamment équipé ? Ne vous précipitez pas encore à prendre votre VTT. Vous devez encore acheter des équipements de protection pour le haut du corps. Ces derniers sont d’autant plus utiles pour les enduristes et les descendeurs. Pour une pratique en toute sécurité, il vous faut un gilet de protection. Rassurez-vous : même si visuellement, il paraît encombrant, il est fait dans des matériaux souples pour assurer une liberté optimale de mouvements.

Pour la protection de votre colonne vertébrale, il faut prendre une dorsale. Vous n’en aurez pas forcément besoin si vous avez pris un sac à dos ou une veste comportant un dispositif de protection pour la colonne vertébrale. Toujours pour votre sécurité, choisissez également une paire de coudières et de protèges poignets.

Pour le bas du corps

Ce n’est pas encore terminé : il faut aussi protéger le bas du corps, notamment si vous faites du freeride. Mine de rien, le short ou le sous-short de protection assure vraiment l’extérieur de vos cuisses contre l’abrasion et les coups. Si vous en portez lors de la pratique, en cas de chute, la douleur sur le coup ne sera pas si intense.

Peu importe votre discipline, des genouillères ne seront pas non plus de trop. Si vous n’êtes pas dans l’extrême, vous pouvez prendre un modèle de petite taille qui offre plus de liberté de mouvement. Cependant, si votre sécurité passe avant tout, choisissez des genouillères rigides. Pensez également à prendre des protèges-tibias et des chevillères. Voilà, vous êtes prêt à vous adonner pleinement à votre discipline favorite, et ce, en toute sécurité.

Partager :