Comment poser ses 11 jours paternité ?

135
Partager :

Comment s’engager en faveur de l’égalité des sexes au travail ? Chez Phenix, nous signons la Loi Parentale et offrons au deuxième parent un mois de congé payé à 100% à la naissance d’un enfant. Un mécanisme nécessaire pour promouvoir l’égalité des sexes, à un moment où la norme réglementaire est d’offrir un congé de paternité de seulement 11 jours.

Un article écrit par Sandrine, notre responsable RH !

congé de maternité fin 2018, j’ai lu le magazine Causette entre deux bouteilles. Le numéro de décembre, « Darons come forward », me rappelle que l’égalité professionnelle peut être encore améliorée. En Étant dans une position en ressources humaines, je commence à réfléchir aux actions à prendre lorsque je retourne travailler chez Phenix.

A lire également : Quel est le montant maximum d'une pension alimentaire ?

Un rééquilibrage nécessaire pour l’égalité des sexes

Pourquoi prolonger le congé de paternité ? Parce que c’est un geste fort pour l’égalité des sexes. L’ absence de femmes par La période de plusieurs mois après le congé de maternité n’est pas facile à gérer pour les entreprises, mais aussi pour les mères.

  • L’ embauche de femmes est encore souvent considérée comme « risquée » pour l’entreprise, qui craint de recruter des personnes moins investies en raison de ses restrictions domestiques.
  • Le congé de paternité permet une répartition plus équitable de ce risque entre les hommes et les femmes, même s’il est réduit en réduisant le temps de congé.
  • Le rééquilibrage de la durée du congé parental entre les deux parents réduit également l’impact du congé de maternité sur le développement professionnel des femmes.
  • À long terme, le congé de paternité prolongé contribue à réduire la charge mentale des mères. L’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes grâce également à l’investissement des hommes à la maison.

Quand j’en parle, Jean Moreau, co-fondateur de Phenix, valide immédiatement l’idée de congé de paternité. Il avait déjàparticipé à l’Opération « Paternal Milk  », un projet passionnant qui avait l’ambition de révolutionner le moral en proposant une pilule qui permettrait aux hommes d’allaiter. En fait ? Un grand idiot d’avril, bien sûr, mais un activiste April Fool ! Une façon audacieuse de transmettre le message que si les hommes n’accouchent pas et n’allaitent pas, ils peuvent tout faire le reste.

A lire également : Quelles sont les aides de la CAF pour la garde d'enfant ?

Partir de paternité en action dans Phenix ?

Plus précisément, les employés parents bénéficient de 14 jours civils supplémentaires de congé de paternité sans salaire réduit, plus 11 jours civils et 3 jours de naissance. L’employé peut les accumuler et donc être 4 semaines avec son enfant. Ce système, très simple à mettre en œuvre techniquement, nous a positionnés parmi les premières entreprises françaises à signer ParentalAct et à faire ce geste fort en faveur de l’égalité des sexes.

Ces jours offerts par l’entreprise doivent être pris dans les 2 mois suivant la naissance. Pourquoi un si court délai ? Ce n’est pas la période la plus intéressante, diront certains. Pourtant, il est bon pendant les premiers mois que l’attachement à l’enfant est construit fortement . La présence du père dans les premières semaines permet un investissement durable dans l’éducation des enfants et un partage plus équitable du fameux fardeau mental. Si les hommes prennent part au fardeau mental, il en libère une partie aux femmes.

Et voici l’avis de notre premier Phénicien à bénéficier de cette fête : « Je suis très heureux de pouvoir bénéficier d’un congé de paternité supplémentaire, ce qui m’a permis de passer beaucoup de temps avec ma femme et ma fille, que j’ai pu recevoir plus d’un mois entier, et pas seulement plus de 15 jours. On sait que ce sont les premiers jours après la naissance qui sont plus important et sont aussi plus fatigants pour maman, donc être ensemble est le moindre des choses !

3 autres parents en bénéficieront en 2020 !  »

En savoir plus sur Phenix et rejoignez des années !

Partager :