Cigarette électronique dangereux ou pas ?

17
Partager :

Tonnerre sur la vape. Un de plus ! Cette fois, c’est l’OMS qui sort la grande artillerie. L’objectif est-il d’effrayer les fumeurs ?

Il y a quelques jours, une étude de la FDA (USA) a montré que la désinformation sur le vapotage contribuait au maintien du tabagisme. L’Association SOVAPE a été reportée par un communiqué de presse largement adressé aux médias, qui (curieusement) n’a reçu aucun écho. Également sur une autre version, qui se réfère à deux études très sérieuses (cohorte), qui montrent que la vape augmente le renoncement au tabagisme.

Santé publique France a récemment publié un rapport sur les cigarettes électroniques, qui montre que la population est de plus en plus d’avis que le vapotage est aussi ou même plus dangereux que les cigarettes, sentiment qui contredit exactement la promotion des connaissances scientifiques et médicales.

A lire en complément : Un nouveau projet pour les quartiers nord de Marseille : Xavier Giocanti nous en parle

Formule de choc de l’OMS : Les cigarettes électroniques sont « sans aucun doute nocives »

La communication de l’Organisation mondiale de la santé est rapporté avec zèle par l’AFP. Le spectacle est proche des médias à la vitesse de la lumière. L’odeur du sang attire les vautours. Enfin une information très dégoûtante sur le vaping ! Évidemment, pas d’examen des bases de l’Elusabre de l’OMS, pas d’opinion contradictoire d’un des nombreux spécialistes français, pas d’examen du fonctionnement du « département du tabac » de l’organisation internationale. Et pourtant, si nous parons bien, nous trouvons de nombreuses questions : ni la transparence ni la réduction des risques lors du sommet de l’OMS sur la lutte contre le tabac.

L’ Organisation mondiale de la Santé (OMS) ne conseille pas ces dispositifs à ceux qui veulent cesser de fumer . Scandaleusement, ce n’est pas moins un appel à continuer de fumer pour ceux qui n’ont jamais réussi à arrêter de fumer et ce que cela pourrait faire en fumant à la vapeur. Un appel au suicide. Pas d’aide pour les fumeurs à risque.

A lire aussi : Assurance Tous Risques Bureaux, qu’est-ce que c’est ?

L’ article du AFP expédition : L’OMS avertit que les cigarettes électroniques sont également « nocives », est un véritable torchon qui est plein de mensonges et de refus de connaissances prouvées. Il est scandaleux qu’une organisation internationale appelée « Santé » soit engagée dans un tel massacre de vérité. Le travail scandaleux du journaliste de l’AFP, qui a cherché les nouvelles les plus alarmantes en quelques clics pour nourrir son article le plus anxieux possible.

Quitter ou mourir : quitter ou mourir

« Les six stratégies visant à prévenir le tabagisme sont : contrôler la consommation de ces produits et mesures de prévention, protéger le public contre la fumée, les aides à l’initiation, les avertissements concernant les risques de tabagisme, l’application des interdictions de publicité, la publicité ou le parrainage, et enfin l’augmentation des taxes.

C’ est le programme de l’OMS. Coercition et impôts. Obtenir les fumeurs à payer tant qu’ils fumée. Faites tout pour compliquer leur arrêt, et probablement espérer pour de nombreux patients qui paient beaucoup pour un traitement médical. N’oublions pas que 80% des cancers du poumon sont causés par le tabagisme et que le traitement coûte entre 50 et 150€, selon la résistance à la mort du fumeur généreux.

Assassin anti-tabac

On ne peut plus le cacher. Parmi les pires adversaires de la vapeur, nous devons compter sur les moyens les plus violents de lutter contre le tabagisme. Ils sont prêts à tout, même à manipuler les données des études pour mentir sur le vapotage. Lisez ici l’histoire édifiante de l’affaire de crise cardiaque du professeur américain Stanton Glandz.

Lorsque tous les fumeurs commencent à fumer, tout le système du tabac tombe en panne. L’industrie du tabac ? Bien sûr, mais pas seulement. Le commerce pharmaceutique, beaucoup plus important, et oui ! Et toutes les crevettes du fléau, ceux qui n’ont plus rien à combattre et dont le budget provient de la vente du tabac, même si les canalisations financières laissent entendre que leurs subventions proviennent de fonds publics.

Bizard…

Merci à Jacques LE HOUEZEC, qui a trouvé le communiqué de l’OMS. Question, il n’y a aucune mention lors de la cuisson à la vapeur. Vous vous demandez où le journaliste de l’AFP a attrapé la nouvelle ? Quelles sont ses motivations.

Voici une belle table de chasse pour les actions de l’AFP en matière de vapotage : combien ont été condamnés à mort pour plus d’un million de fumeurs sauvés par la vape ?

Nous attendons des éclaircissements. Peut-être…

Partager :