La révolution digitale dans le secteur de la santé est-elle en marche ?

27
Partager :
santé révolution digital

Le secteur de la santé semble être en retard sur la révolution digitale. Pourtant, elle est belle et bien en marche. De nombreux faits ainsi qu’une étude réalisée par la société d’assurance pour les professionnels de la santé : MACSF, ainsi que le fabricant d’objets connectés destinés à la santé : Withings, prouve une avancée de la santé dans le digital.

Des médecins adeptes des objets connectés et applications de santé

L’étude menée par la MACSF et Withings, a été réalisée auprès de 1037 médecins en 2016. Il ressort de cette étude que les médecins feraient partie des early adopters de la santé connectée. Bien qu’ils soient une minorité à utiliser des objets connectés, cette proportion est supérieure à la population en général. En 2016, 25% d’entre eux affirmaient posséder un objet connecté comme un traqueur d’activité, un traqueur de sommeil, une balance, …

Pourtant, la pénétration des objets connectés dans le milieu professionnel reste faible. En effet, seulement 15% des médecins interrogés affirment utiliser des objets connectés comme outil de diagnostic ou de suivi à distance.

Tout comme pour les objets connectés, l’étude montre que 61% des professionnels interrogés sont friands d’applications mobiles de santé. Il s’agit généralement d’encyclopédie médicale ou des applications d’aide au traitement. Pourtant, ces derniers ne sont pas pour autant des prescripteurs. Seulement 7 % des médecins interrogés recommandent l’utilisation d’une application à leurs patients.

Ces constats contradictoires sont en réalité le résultat d’un manque de confiance envers le numérique. La menace du secret médical et un flou sur la responsabilité du médecin étant les deux plus gros freins aujourd’hui. La crainte d’un piratage ou d’un détournement des données plane donc au-dessus de ces progrès. Les professionnels ne souhaitent finalement pas avoir plus de responsabilité qu’ils n’en ont déjà.

Des avancées dans le digital

Les objets connectés et les applications de santé de ne sont pas les seuls éléments signes d’une révolution digitale dans ce secteur. Les pratiques ont aussi évolué auprès des patients, comme le souligne les plateformes de prise de rendez-vous. Aujourd’hui la startup mondocteur gère deux millions de rendez-vous en France par mois.

On remarque aussi que de plus en plus de médecins disposent d’un site internet. Cela leur permet notamment d’augmenter leur visibilité et de conquérir une nouvelle patientèle. Des agences web spécialisées dans la santé ont vu le jour. C’est notamment le cas de l’agence Antipodes Médical à Paris. Ainsi, les sites internet répondent parfaitement aux différentes exigences juridiques et déontologiques.

Partager :