Travailler en Suisse, habiter en France : c’est possible !

28
Partager :

On les appelle les travailleurs transfrontaliers, à savoir des personnes qui résident dans un pays mais qui, tous les jours, traversent une frontière pour se rendre sur leur lieu de travail. Il s’agit d’une pratique très répandue aux abords de la frontière Suisse étant donné que les salaires Helvètes sont plus élevés que leurs homologues français. Zoom sur une pratique courante ainsi que sur l’association du Groupement Transfrontalier Européen qui facilite certaines démarches pour les frontaliers.

la-suisse-renforce-son-arsenal-anticorruption-dans-le-sport

Trouver un travail en Suisse

Étant donné le statut très demandé de travailleur transfrontalier franco-suisse, mieux vaut être initié aux us et coutumes du marché du travail Suisse. Le GTE (Groupement Transfrontalier Européen) constitue une association d’aide aux transfrontaliers offrant de nombreux avantages à ceux qui cherchent à travailler en Suisse :

A travers des conférences, le GTE aborde divers aspect de la transfrontalité pour aider le travailleur à s’intégrer à la Suisse. Qu’il s’agisse de points de culture générale et institutionnelle tels que les institutions politiques Suisses, l’histoire de la Suisse ou encore la situation du marché du travail Helvète, la connaissance de ces éléments peut faire la différence lors d’un entretien d’embauche.

Le GTE organise d’ailleurs plusieurs ateliers d’aide individuelle tenus par des professionnels de l’emploi en Suisse. Rédaction de CV selon le modèle Suisse, préparation aux entretiens d’embauche ou encore la préparation d’un projet professionnel en bonne et due forme, autant de petits plus qui distingueront un candidat et pourront le faire accéder au statut de travailleur transfrontalier.

groupement transfrontalier européen trouver emploi suisse

Le GTE : un grand réseau de professionnels

Adhérer au Groupement Transfrontalier Européen, c’est s’assurer le support d’un vaste réseau de confiance tissé par de l’association depuis de nombreuses années. Le GTE dispose en effet d’une section de petites annonces particulières qui relaie les offres d ‘emploi en Suisse des partenaires. De la même façon, ces partenaires peuvent accéder aux CV des adhérents, revus et corrigés pour avoir de plus grandes chances sur le marché du travail Suisse. Ces techniques de réseautage (ou networking) permettent d’avoir accès à ce que l’on appelle le marché caché et le GTE dispense un atelier dédié à l’apprentissage de ces procédés.

Pour avoir plus de renseignements sur comment travailler en Suisse et sur le Groupement Transfrontalier Européen en général, n’hésitez pas à vous rendre sur le site de l’association ou bien sur leur page Facebook.

Partager :