Le mémoire technique, une étape importante dans la réponse à un appel d’offres

mémoires techniquesLe mémoire technique est un élément central dans toute réponse à un appel d’offres puisqu’il influe pour pratiquement les deux tiers de la note finale attribuée aux différents candidats. En effet, c’est sur la base de ce document que s’appuie l’organisme public pour sélectionner l’entreprise à laquelle il va confier la réalisation du marché.

Alors, comment bien répondre à un appel d’offres public ?

Si les sociétés sont aussi nombreuses à s’intéresser aux appels d’offres des marchés publics, c’est parce que cela représente un chiffre d’affaires considérable et que cela permet d’asseoir sa notoriété, un plus non négligeable pour s’attaquer ensuite à d’autres marchés.

Toutefois, répondre aux offres des marchés publics nécessite de prendre le temps nécessaire à l’élaboration d’un dossier, et tout particulièrement du mémoire technique, qui doit prend en considération chaque exigence des différents cahiers des charges.

Ainsi pour répondre à davantage d’offres et gagner du temps, certaines PME pourraient être tentées de s’appuyer sur un mémoire technique type. Une erreur fréquente qui ne permet pas de remporter de marché car cela se révèle aussi efficace qu’un vendeur de scooter qui s’adresserait à une personne cherchant une automobile.

A chaque appel d’offres correspond des exigences et des caractéristiques différentes : les demandes n’étant pas formatées, il n’y a pas de raison que l’offre le soit. Pour être adaptée, celle-ci doit donc uniquement être du sur-mesure. A cela, il faut ajouter que contrairement au privé, les contraintes imposées par le cahier des charges ne souffrent en général d’aucune souplesse.

Pour répondre convenablement à un appel d’offres, votre mémoire technique doit être rédigé de façon efficace. Une réponse présentée de manière claire et dont la construction est conforme à ce qu’attend la collectivité permettra à votre interlocuteur de trouver plus rapidement et plus simplement les informations qui sont essentielles pour lui.

Le prix est évidemment un critère clef, mais il ne faut pas perdre de vue que la réalisation du marché doit être intéressante pour les deux parties. Un mémoire technique bien construit peut ainsi permettre de justifier le fait que votre offre ne soit pas nécessairement la moins chère. Par contre, elle peut être par exemple plus qualitative comme l’utilisation de matériaux recyclés ou avoir une dimension sociale jouant en votre faveur.

Le mémoire technique représente votre entreprise. C’est un peu votre VRP, alors, fournissez-lui toutes les cartes pour qu’il puisse vous faire remporter le marché auquel vous prétendez.