Stérilité et infertilité : différences, causes et solutions

375
Partager :
fertilité-stérilité

Infécondité, stérilité, infertilité,… lorsque l’on évoque la difficulté à avoir un enfant, de nombreux termes sont utilisés, et pas toujours bien compris. Voici une explication des différences entre l’infertilité et la stérilité.

fertilité-stérilité

A découvrir également : Le thermostat réglable pour radiateur électrique régule votre consommation d'énergie

Stérilité

La stérilité est l’impossibilité pour un couple d’avoir un enfant. Cette situation est considérée comme définitive, et touche environ 15% des couples.

La stérilité touche aussi bien les hommes (absence de spermatozoïdes dans le sperme) que les femmes (absence de trompes de Fallope ou absence d’utérus). Elle peut également être liée au couple en lui-même, de par l’incompatibilité entre les spermatozoïdes de l’homme et les secrétions génitales de la femme, ou encore par certaines causes psychologiques.

Lire également : Organiser une soirée digne de ce nom en Essonne

Pour surpasser la stérilité, les solutions les plus fréquentes sont la chirurgie, les médicaments, la fécondation in vitro,…

Infertilité

L’infertilité est la difficulté pour un couple à avoir un enfant. Contrairement à la stérilité, l’infertilité peut n’être que passagère, et peut généralement être soignée. Il ne s’agit donc pas d’une situation définitive.

Les problèmes d’infertilité touchent 1 couple sur 8, concernent les hommes, les femmes ou le couple dans son ensemble. Ils peuvent être causés par de nombreux facteurs :

  • Des troubles de l’ovulation
  • Des problèmes de santé
  • Une mauvaise alimentation
  • L’âge
  • Un problème de surpoids ou de sous-alimentation
  • Un excès de stress
  • La consommation de tabac ou d’alcool

Pour déterminer les causes d’une fécondation difficile, plusieurs examens médicaux sont à envisager.

Chez la femme, un examen gynécologique complet sera nécessaire.

  • Une prise de sang permettra de dépister un problème hormonal ou encore d’évaluer son ovulation.
  • Une échographie déterminera le fonctionnement de l’utérus et des ovaires.
  • D’autres examens permettent de détecter des anomalies, des malformations ou autres problèmes qui pourraient causer des problèmes de fécondation.

Chez l’homme, le mode de vie et les antécédents médicaux peuvent avoir un impact sur la fertilité. Certains examens seront nécessaires pour détecter d’autres problèmes.

  • Une prise de sang permettra de détecter un problème hormonal, infectieux ou génétique.
  • Un spermogramme pourra analyser la quantité et la qualité des spermatozoïdes, et donc leur aptitude à féconder un ovocyte.
  • Un examen clinique des organes génitaux.

La différence avec la stérilité est que, généralement, une simple modification de vos habitudes de vie, une meilleure alimentation,… favoriseront vos chances de concevoir. Pour vous aider, vous pouvez également vous tourner vers certains compléments alimentaires qui favorisent la fertilité féminine et masculine.

En fonction des résultats de ces examens, d’autres traitements plus importants vous seront également proposés, comme un traitement hormonal, la chirurgie, l’insémination artificielle ou encore la fécondation in vitro.

 

Partager :