Comment la technologie transforme-t-elle le visage du secteur des transports ?

Au fil des ans, les innovations se font de plus en plus nombreuses et ont modifiées le visage de bon nombre industries. Nos habitudes de consommation et nos modes de vie ne sont aucunement comparables à celle de nos grands-parents et cet écart technologique intergénérationnel ne cesse de croître.

Dans cet article, nous nous pencherons sur un cas précis, celui du secteur des transports et nous tâcherons de déterminer comment la technologie a transformé et transformera ce dernier.

Technologie et progrès logistiques

Les progrès les plus notables résident selon moi dans les avancées en matière de logistique. En effet, il y a encore quelques années, les moyens de communication entre les différents acteurs de la chaîne de livraison, les outils permettant le suivi des stocks et des véhicules étaient bien moins développés qu’aujourd’hui.
La technologie a permis avec l’apparition des ordinateurs et de divers outils de transmission d’informations (GPS, systèmes de géolocalisation, etc.), qui ont permis aux entreprises de transport de gagner en réactivité, de réduire les risques et les aléas liés à un manque de communication entre les différents acteurs de la chaîne de livraison, mais aussi d’économiser un temps considérable sur l’intégralité des procédures logistiques. Jamais le remplissage des camions, la gestion des commandes, etc. n’ont été aussi rapides.

Technologie et écologie

Le secteur des transports n’échappe pas à la tendance actuelle qui veut la technologie participe à la fois à augmenter la productivité et le ROI des entreprises, mais également à limiter au maximum les externalités négatives de l’activité de l’Homme sur son environnement.

De nos jours, les camions et leurs chauffeurs sont assistés par une technologie qui diminue considérablement l’impact négatif du véhicule et de sa conduite sur l’environnement. Ces derniers s’appuient de plus en plus sur une technologie hybride entre électricité et essence et sont dotés de systèmes « start and stop », qui éteignent automatiquement le moteur lorsque le véhicule est à l’arrêt.

Le progrès ne s’arrête pas là, de nombreux camions totalement électriques sont d’ores et déjà utilisés ou testés dans divers pays comme l’Allemagne ou la France et Tesla a également annoncé le dévoilement de son camion 2.0 en septembre 2017.
Ces derniers permettront de réduire considérablement les émissions de gaz polluant et ainsi de donner la chance au secteur des transports d’apporter une solution au défi environnemental auquel il fait face depuis de nombreuses années.

Quelles technologies révolutionneront le secteur des transports de demain ?

S’il est impossible de déterminer les limites des avancées techniques et technologiques que l’Homme est capable de réaliser, il existe certaines tendances fortes et certaines certitudes sur ce à quoi ressemblera le secteur des transports dans quelques années.

Les camions digitaux et les camions autonomes

Plus qu’une simple tendance, les camions digitaux et les camions autonomes commencent petit à petit à s’imposer comme l’avenir du véhicule de transport.

Géolocalisés et hyperconnectés, ces derniers sont la combinaison de toutes les avancées technologiques évoquées précédemment. Ils permettent une communication améliorée entre tous les acteurs de la chaîne de livraison, optimisant ainsi la logistique, réduisant les risques liés aux erreurs humaines, les externalités négatives sur l’environnement, etc.

L’ubérisation des transports de marchandises

Autre tendance forte de notre économie actuelle, l’ubérisation de la société touche de nombreux secteurs d’activité et est déjà en marche en ce qui concerne celui des transports de marchandises.
Uber s’est lancé dans la course depuis quelques années, rachetant en 2016 la compagnie Otto, spécialisée dans les camions digitaux et en dévoilant dans la foulée son application de livraison de marchandise en tout genre, UberFreight, utilisant la même technologie que son grand frère.

Conclusion

Les progrès technologiques vont assurément modifier le visage de l’industrie des transports encore plus intensément qu’elle ne l’a fait par le passé, amenant à des avancées majeures en ce qui concerne l’écologie, de progrès logistiques, sécuritaires, etc.
Ces avancées permettront à de nouvelles entreprises de faire leur apparition sur un marché très dur à intégrer, tout en écrémant celles déjà présentes car toutes ne seront pas capables de tenir le rythme effréné du progrès.