Un nouveau projet pour les quartiers nord de Marseille : Xavier Giocanti nous en parle

À l’occasion d’un week-end qui était organisé par l’association Yes We Camp, Xavier Giocanti a accepté de nous parler un peu plus sur le nouveau projet pour les quartiers du nord de Marseille réputés à problèmes. La rencontre a été organisée sur le site du Parc Forestia qui est situé tout autour du Grand Littoral à Marseille.

Un projet d’une grande envergure

Après l’acquisition d’un grand terrain sur le littoral, un projet destiné à l’aménagement de surfaces pour de produits textiles est évoqué par http://xaviergiocanti.fr/a-propos/. Il estime que cet aménagement de la Coulée verte permettra un meilleur commerce de textile en gros en France et à l’international. Il regroupe surtout de nombreux acteurs tels que Résiliance, mais aussi l’association Yes We Camp ainsi que de nombreuses associations locales et les riverains. L’objectif, c’est surtout de redonner une vie à cet espace magnifique.

D’ailleurs, les discussions sont déjà en cours et chacun essaie de formuler la meilleure proposition, notamment la mise en place d’espaces dédiée à la permaculture ou encore le développement de pratiques sportives sur le site. Ce dernier point a surtout été approuvé par plusieurs acteurs.

Le choix de l’association Yes We Camp

Celui qui était pressenti pour devenir un des potentiels présidents de l’Olympique de Marseille explique de choix de l’association Yes We Camp par le fait qu’il s’agit d’une association qui incarne beaucoup de choses. D’abord, on a le fait d’essayer de redonner vie à ces espaces inexploités tout en restant fidèles aux valeurs locales. Il s’agit aussi de créer un lieu qui sera parfaitement intégré à son environnement (populations locales et écologie).

Concernant, par exemple, le projet de ferme, c’est une manière de créer de l’emploi dans la zone ainsi qu’une production alimentaire saine. Si l’on sait qu’il s’agit d’un projet mi- social, mi- économique, le choix de l’association Yes We Camp est alors évident.

Pour le volet économique…

Pour la dimension économique de ce projet, il est prévu de regrouper pas moins de 200 entreprises évoluant dans le secteur du textile. Le site va alors abriter des magasins, des showrooms, des grossistes importateurs ou encore des agences de représentation de fabricants asiatiques. On a aussi des entreprises chinoises qui ont dès lors manifesté leur intérêt pour ce type de partenariat. Dans un contexte où Marseille cherche une ouverture sur l’international, c’est sans doute la meilleure stratégie.