Le massage de confort et le massage thérapeutique

Quelles sont les différences entre le massage de confort et le massage thérapeutique ? 

Il est primordial de dissocier le massage de confort et le massage thérapeutique, il est plus facile d’aller voir un praticien pour avoir un massage thérapeutique, car le massage de confort ou de détente est un rapport qui peut aller plus vite vers l’intimité du patient et de son vécu.

Le pas à franchir que ce soit le massage thérapeutique ou de confort, c’est le passage du contact de la peau, accepter le contact avec une peau qui nous ai étrangère et que l’on peut reconnaitre. Si nous sommes réfractaires au contact avec une autre peau, il est important que la personne soit en confort et en confiance. Mais paradoxalement, ce sont les gens les plus réticent qui ont besoin de ce contact, ils ont quelque chose à guérir car ils se tiennent le plus éloigné possible avec ce rapport avec l’autre, cela peut même créer un manque.

Le grand paradoxe dans notre société réside dans le fait que le massage venant de l’extérieur crée une peur, c’est bien souvent la signature qu’il y a quelque chose à l’intérieur de soi qui provoque cette crainte.

Le massage permet de se libérer de ses craintes

Un massage c’est une pratique très construite, il est important de s’adapter à l’autre, il faut l’écouter avec bienveillance. Le premier respect est de demander l’avis de la personne, de ne pas insister si elle n’est pas d’accord pour un massage même si nous sommes convaincus du bienfait du massage. Un massage n’est pas un acte à imposer mais doit être proposé, il est important de s’adapter selon les personnes et leurs histoires. Il est question de parler des zones qui seront plus délicates que d’autres.

Y-a-t-il des parties du corps qui parlent de nous ?

Pieds, mains et tête sont les zones les plus extrêmes permettant d’être en contact avec le monde : les pieds en contact avec le sol, les mains en contact avec les autres et la tête en contact avec le ciel.

Sur le plan symbolique et profond, ce sont des zones qui sont porteuses d’une énorme charge existentielle. Dans certaines cultures le masseur touche l’âme à travers les pieds, les mains et le crâne. C’est tellement profond, fort et universel que dans toutes les traditions du monde, qu’elles soient religieuses ou philosophiques, le lavage des pieds est quelque chose de fondamentalement important, de la même manière que l’attitude et la position des mains représentent une symbolique précise : les mains qui se croisent, la main qu’on tend, la main qu’on sert ou la main qu’on tient. La manière dont comment on traite son crâne et ses cheveux, c’est une zone du corps parlante qui est une mise en lien avec le monde.

Les pieds sont nos points d’appui au sol, il y a sur la plante des pieds des zones réflexes qui sont en liens avec tous les organes corporels, ce point d’appui magique que nous avons à la terre, c’est notre point d’ancrage : c’est ce qui nous rassure et nous positionne dans la réalité. Sur les pieds il y a des points d’appui fondamentaux pour la circulation du système lymphatique, pour le retour veineux et d’autres systèmes physiologiques. Lorsque le pied est travaillé comme il convient avec des protocoles adaptés, c’est extraordinaire toutes les possibilités qui nous sont offertes pour traiter des souffrances physiques et psychiques.